Quatre des accusés du viol collectif des San Fermin impliqués dans une affaire similaire

Quatre des cinq auteurs présumés du viol collectif des fêtes de San Fermin auraient déjà commis des actes similaires dans une localité de la province de Cordoue.

Mediabask|2016/10/05 14:15|0 iruzkin
Capture_d_e_cran_2016-10-05_a_12
Une manifestation monstre avait eu lieu à Iruñea pour dénoncer les faits commis lors des San Fermin. ©Iñigo Uriz Argazki Press.

Actuellement incarcérés, ils avaient été arrêtés lors des dernières fêtes de San Fermin à Iruñea, accusés d'avoir violé une jeune femme de 19 ans. Acte filmé sur un téléphone. Selon le magistrat en charge de l'affaire, quatre de ces cinq hommes sont également en cause dans une affaire du même genre qui remonte au mois de mai dernier, dans la province de Cordoue.

Selon ce magistrat "il existe de sérieux indices selon lesquels ils auraient utilisé des substances spécifiques pour provoquer l'inconscience de la victime". Toujours d'après lui, un des quatre hommes aurait proposé à la victime de la raccompagner à son domicile, celle-ci tombant dans "un état de profonde inconscience" une fois à bord du véhicule.

Les trois autres hommes seraient ensuite montés dans la voiture, et auraient réalisé des attouchements sur la victime. Conduite jusqu'à la localité de Pozoblanco, elle aurait également été frappée par l'un des hommes. L'un d'entre eux aurait filmé les actes réalisés dans la voiture avec le téléphone d'un autre, partageant ensuite les images dans un tchat.

Par ailleurs Carmen Sala, avocate de deux des hommes incarcérés, a fait savoir qu'elle renonçait à les défendre "pour divergence avec la manière dont les autres avocats réalisent ou vont réaliser leur défense".