L’enquête publique se clôture avec une mobilisation à Ustaritz

Les opposants au futur document d’urbanisme d’Ustaritz se sont rassemblés devant la permanence du commissaire enquêteur, samedi.

Goizeder TABERNA|13/08/2019 12:00|0 commentaires
Gar_plu_ustaritz__bobedme102
Les opposants au futur document d’urbanisme d’Ustaritz se sont rassemblés devant la permanence du commissaire enquêteur, samedi dernier. © Bob EDME

Le Collectif contre le PLU d’Ustaritz s’est fait entendre jusqu’au bout. Le bout de l’enquête publique portant sur le futur document d’urbanisme. Une fois la dernière permanence du commissaire enquêteur terminée, les manifestants se sont retrouvés à midi devant la salle Lapurdi, samedi 10 août.

Le commissaire enquêteur aurait enregistré 90 observations depuis le 26 juin. Les membres du collectif ont également fait savoir leur mécontentement à la conseillère communautaire déléguée à l’urbanisme Marie-José Mialocq, au préfet et au sous-préfet. Ils dénoncent le déclassement de 164 ha de zones constructibles en zones agricoles ou naturelles. "Nous avons fait les comptes, cela fait 300 millions d’euros qui partent en fumée", calcule Jean-Luc Lafitte membre du mouvement qui ne veut pas par ailleurs que sa ville devienne une cité-dortoir. A présent, il attend l’avis du commissaire enquêteur, un avis qui ne sera que consultatif.

Les membres du collectif disent représenter 540 propriétaires ayant un bien dans la commune et ont récolté 400 signatures. Ils réclament un débat public avec le maire, Bruno Carrère. "Nous lui avons formulé la demande le 28 juin, et avons reçu une fin de non recevoir mi-juillet", raconte Jean-Luc Lafitte. Il estime que contrairement à ce qu’avancerait le maire, la concertation n’a pas eu lieu. En face, le premier magistrat rappelle qu’il a été élu sur ce programme.