Lorentxa Beyrie : demande de liberté conditionnelle acceptée par le juge

Suite à l’audience du 21 juin dernier et malgré la demande du Parquet de maintenir en prison Lorentxa Beyrie, le juge des libertés a décidé d’accepter la demande de liberté conditionnelle présentée par la prisonnière basque. Une décision de justice saluée par la famille de la prisonnière kanboar. 

Iurre BIDEGAIN|18/07/2019 16:52|0 commentaires
Guz_rassemblement_kanbo_gfauveau-9
Lorentxa Beyrie avait fait sa première demande de liberté conditionnelle en 2013. © Guillaume FAUVEAU

Le juge a décidé d’accéder à la troisième demande de liberté conditionnelle formulée par Lorentxa Beyrie, prisonnière basque incarcérée depuis 18 ans. Suite à l’audience ayant eu lieu à Roanne où est emprisonnée Lorentxa Beyrie, la justice a rendu sa décision ce jeudi 18 juillet. 

Le procureur a possibilité de faire appel pendant dix jours. S'il le fait dans les 24 heures, cet appel sera suspensif et Lorentxa Beyrie sera maintenue en prison. S'il le fait après ces 24 heures, la prisonnière basque sera libérée de prison sous contrôle judiciaire et affrontera cet appel en comparant libre.

Selon la sœur de la prisonnière, Amaia Beyrie, le juge a fixé des mesures "très strictes" pour la libération conditionnelle de sa sœur. "Il s’agit d’une très bonne nouvelle, car c’est la première fois que la réponse est positive. Nous sommes dans l’attente, et cette attente est difficile à vivre. Nous sommes au milieu d’une porte", déclare-t-elle, émue.

Pour rappel, lors de la dernière audience, le procureur s’était fermement opposé à cette demande. Selon ses propos, il ne croyait pas que la prisonnière basque respecterait les mesures qui lui seraient imposées. Lors de la seconde demande de liberté conditionnelle, la chambre d’application des peines avait évoqué un "risque de récidive" pour justifier son refus.

INFOS ASSOCIÉES