EHZ : les objectifs fixés atteints

Plus de 6 000 festivaliers ont investi le village d’Irissarry lors du festival EHZ organisé du 28 au 30 juin. Même si le bilan est annoncé positif, l’organisation n’éclaire pas si une nouvelle édition aura lieu en 2020.

Iurre BIDEGAIN|06/07/2019 09:05|0 commentaires
Guz_ehz_irrissary_bobedme208
Toutes les générations se sont retrouvées au sein du festival EHZ. ©Bob EDME

"Les objectifs fixés ont été largement atteints, voire dépassés". Le bilan apparaît très positif pour les organisateurs du festival EHZ qui a eu lieu le week-end dernier à Irissarry. Plus de 6 000 festivaliers ont participé aux animations proposées durant les trois jours. Même si l’avenir de l’événement culturel n’est pas encore défini, le rendez-vous est tourné vers "un horizon très prometteur".

"Promouvoir une offre culturelle riche et variée particulièrement basée sur les groupes locaux, échanger et débattre sur les enjeux de société à travers les ateliers". La nouvelle formule du festival a dépassé les prévisions de l’association. La nouvelle équipe a durement travaillé, mais comme le souligne Irati Fernandez, membre de l’association, sans les bénévoles, rien n’aurait été possible.

"Le festival est passé beaucoup trop vite. Le succès nous donne de la force et beaucoup d’espoir", avoue-t-elle. Pour l’instant, aucune décision n’a été prise concernant l’avenir. Avec le sourire, elle raconte que durant tout le week-end, certaines choses pouvant être améliorées ont été évoquées, d’une manière naturelle.

Durant les concerts, les conférences ou les ateliers, la participation du public a été très bonne, selon le bilan fait par les organisateurs. Dimanche midi, 500 personnes se sont rassemblées lors du repas proposé par Euskal Herriko Laborantza Ganbara. Entre 30 et 50 personnes ont participé à chacun des six ateliers organisés autour des cinq thèmes proposés. Les amoureux de bonne musique ont aussi répondu présents lors des concerts joués sur la grande scène.

Irati Fernandez a aussi mis en avant les relations créées avec les habitants du village de Basse-Navarre. Ils ont reçu leurs félicitations, et les organisateurs leur ont aussi rendu hommage lors de la prise de parole finale. Une fois les piles rechargées, les organisateurs indiqueront ce qu'il adviendra du festival.