Gilets jaunes : Rita voit sa peine adoucie

La Cour d’appel de Pau a atténué la peine de la jeune italienne Gilet jaune condamnée pour dégradation dans une manifestation et refus de prélèvement ADN.

MEDIABASK|17/05/2019 10:10|0 commentaires
Capture_d%e2%80%99e%cc%81cran_2019-05-17_a%cc%80_10.15.34
Des zones d’ombre persistaient autour de la couleur des marqueurs de Rita qui ne correspondaient pas aux tags sur les murs du commissariat. © Isabelle MIQUELESTORENA

Rita, Gilet jaune d'une vingtaine d'année condamnée à six mois de prison ferme en première instance par le tribunal de Bayonne, a finalement vu sa peine adoucie à deux mois avec sursis.

La cour d’appel de Pau a rendu sa décision ce jeudi 16 mai. Elle n’a finalement retenu que le refus de prélèvement ADN. La jeune femme a été relaxée concernant les dégradations du commissariat.

Pour rappel, la justice reprochait à Rita d'avoir commis des dégradations aux abords du commissariat de Bayonne le 2 février dernier lors d'une manifestation nocturne des Gilets jaunes. Condamnée dans un premier temps à quatre mois de prison pour les dégradations, et deux mois pour le refus de prélèvement ADN, la jeune femme avait fait appel de cette décision.