Climat : l'enseignement catholique donne le feu vert

Les établissement de l’enseignement catholique du Pays Basque se mobiliseront ce vendredi 15 mars à l’occasion de la journée des jeunes pour le climat.

AINHOA AIZPURU|14/03/2019 17:55|0 commentaires
Capture_d’écran_2019-03-13_à_17
De la maternelle au lycée, les jeunes seront sensibilisés au défi climatique ce 15 mars.

Les lycées de l’enseignement catholique du Pays Basque consacreront une bonne partie de ce vendredi 15 mars à plancher sur des problématiques jusqu’alors inhabituelles. Alors que les plus jeunes expérimenteront des actions comme un pique-nique zéro déchet ou encore le semis de trèfles pour sauver les abeilles, le temps sera à la réflexion et au débat pour les plus âgés. Ainsi, la question du continent plastique, la disparition des espèces, le discours de Greta Thunberg, ou encore les lieux de production et de fabrication des vêtements seront au programme de cette journée de mobilisation.

"Nous savons qu’agir pour le climat, c’est s’engager pour que tout Homme ait des conditions de vie conforme à sa dignité". A travers un communiqué, le directeur diocésain de l’enseignement catholique Béarn & Pays Basque, Jean-Marc Aphaule, a ainsi clairement affiché sa volonté de soutenir, encourager et accompagner l’engagement des élèves. Dénoncer l’inaction face au réchauffement climatique est aujourd’hui devenu un véritable enjeu pour l’enseignement catholique qui s’inscrit dans la démarche "label Eglise verte".

Dès le plus jeune âge

Elizabeth Driollet, chargée de mission à la direction diocésaine locale, rappelle que l’engagement de l’enseignement catholique les relie directement à l’appel du pape. "Et puis ces prises de consciences, le fait qu’il s’agit de l’avenir de nos enfants nous mobilisent aussi" ajoute-t-elle. Même si des actions de sensibilisation aux enjeux environnementaux existent depuis plusieurs années, voilà près de trois semaines qu’un groupe s’active à mettre en place des ressources collaboratives. Des cours d’un nouveau genre "aux couleurs de la mobilisation" seront ainsi proposés ce 15 mars. "L’idée est vraiment d’accompagner nos jeunes, qu’ils soient dans ou à l’extérieur de l’établissement" explique-t-elle.

L’enseignement catholique a pris le parti d’étendre cette journée de mobilisation aux différents niveaux scolaires. "Le déclic est bien sûr le mouvement lycéen, mais nous avons besoin de tout le monde" indique E. Driollet. Pour elle, la prise conscience doit se faire dès le plus jeune âge. Ainsi, des actions ciblées et à visée éducative, seront proposées dans les maternelles, primaires, collèges et lycées du territoire.

Lycée Villa Pia

Au lycée Saint-Louis Villa Pia, parents, professeurs et éducateurs participeront ensemble à une marche qui partira de l'établissement à 8h50. Ils rejoindront alors le parcours officiel et les autres lycéens du Pays Basque. Pendant la manifestation, les élèves sont invités à participer à une opération "Ville propre" en se munissant de sacs poubelles et de gants. Des apprentis "reporters" seront par ailleurs chargés d’assurer une couverture médiatique de l'événement sur les réseaux sociaux. Dans les semaines à venir, élèves et professeurs mèneront des temps de réflexions et d’échanges pour décider ensemble d’actions concrètes à mettre en œuvre au sein du lycée ou ailleurs.

INFOS ASSOCIÉES