Solidarité unanime des élus biarrots envers Saint-Cricq

Les conseillers municipaux de Biarritz joints par MEDIABASK dénoncent l'acte de violence dont a été victime leur collègue. Ils lui expriment tout leur soutien.

Xan Idiart|11/02/2019 18:39|0 commentaires
Capture_d_e_cran_2018-07-31_a_17.56.22
Séance du conseil municipal de Biarritz en juillet dernier. (Capture d'écran)

Le domicile de Jean-Benoit Saint-Cricq, élu d'opposition (DVD) à Biarritz et avocat de profession, a été victime par deux fois d'une tentative d'incendie ce week-end. Les conseillers municipaux joints par MEDIABASK lui affichent leur soutien et dénoncent ces actes de violence.

François Amigorena, élu d'opposition : "Ce qu'il s'est passé est inqualifiable. L'enquête est en cours, et personnellement, je ne m'avancerai pas sur les motifs de cet acte. Mais quel que soit son auteur et ses motivations, cette violence est inadmissible."

Maider Arosteguy, élue d'opposition, Les Républicains : "Je suis très surprise. Je ne m'explique pas le lien entre l'activité politique de Monsieur Saint-Cricq et ce ce qui lui est arrivé. Quoi qu'il en soit, je condamne avec la plus grande fermeté cette violence. Je pense surtout à sa famille."

Guillaume Barucq, élu de la majorité : "Je lui apporte tout mon soutien amical. J'attends bien sûr que l'enquête en dise plus, car si nous sommes exposés en tant qu'élu, nous le sommes aussi par nos professions. Je n'ai pas souhaité réagir par le biais des réseaux sociaux, cela alimente une ambiance de psychose. Dans le contexte actuel, ce que je veux surtout, c'est l'apaisement. Mais avec la tenue du G7, ça sera difficile."

Nathalie Motsch, élue de la majorité : "Je suis très choquée. Quand on s'attaque à un de ses symboles, la République est malade. Je ne dirais pas que ça me fait peur, car cela voudrait dire que j'abandonne, mais c'est assez terrifiant de constater que notre engagement citoyen peut avoir des répercussions sur notre environnement personnel. Le jour où il n'y aura plus d'élu, il n'y aura plus de démocratie."

INFOS ASSOCIÉES