La planche de surf Pukas, élue deuxième meilleure au monde

Une planche de surf fabriquée par l’entreprise basque Pukas a été élue deuxième meilleure au monde lors d’un concours qui s'est déroulé à Sydney, en Australie.

MEDIABASK|09/02/2019 14:00|0 commentaires
Surf
Toutes les planches participant au concours doivent être conçues dans des matières écologiques.

La planche "Pukas tastry treat" a obtenu le deuxième prix dans le coucours "Stab in the dark", organisé en Australie par le prestigieux magazine de surf Stab. La planche gagnante est l’américaine Channel Island, alors que l’australienne DHD a obtenu la troisième place. Ce prix est une grande nouvelle pour Pukas, qui a particulièrement souffert quand l’usine d'Oiartzun a brûlé il y a un an et demi.

Pukas est une entreprise familiale basée à Zarautz, la Mecque du surf du Pays Basque Sud. Fondée en 1976, elle fabrique des planches et des vêtements de surf et est devenue un acteur incontournable dans le monde de la glisse. Elle donne aussi son nom à une équipe de surfeurs professionnels qui évoluent dans les deux principaux championnats au niveau mondial.

Le responsable de Pukas, Jaime Azpiroz, s’est montré "très heureux" de cette deuxième place, même s’il n’a pas caché qu’une fois arrivés en finale, ils espéraient pouvoir se hisser sur le haut du podium. "Si on nous avait dit il y a quatre mois qu’on allait être en finale, on n’y aurait pas cru, mais maintenant, on avait envie de gagner" avoue-t-il.

Le résultat final est quand même excellent pour le fabriquant zarauztar, car Pukas possède la licence pour construire et distribuer la marque américaine Channel Island en Europe. "C’est la marque la plus iconique dans le monde du surf. C’est avec elle que Kelly Slater a gagné onze championnats du monde", souligne J. Azpiroz.

Dépourvues de tout logo

Dans le concours "Stab in the dark", organisé tous les ans, un surfeur de prestige choisit parmi les planches qu’on lui présente. Afin de garantir la neutralité, les planches sont dépourvues de tout logo ou dessin et sont toutes blanches. Nouveauté cette année, l’organisation a choisi de les peindre en noir.

Les fabricants ne connaissent pas à l'avance l’identité exacte du surfeur qui fait la sélection. Ainsi, cette année, les participants savaient seulement que le sportif qui allait tester les produits mesurait 1,77 mètres pour un poids de 80 kg. Finalement, c’est Mick Flanning, trois fois champion du monde, qui a testé les planches.