Des élections partielles contestées par la municipalité
MEDIABASK|mediabask|0 commentaires
Guz_election_mairie_bayonne_6407
Les élections partielles sont convoquées pour le 23 septembre. © Aurore LUCAS

Des élections partielles sont prévues le 23 septembre prochain à Moncayolle. Les électeurs du village souletin sont appelés à élire quatre conseillers municipaux. Ceux qui souhaitaient présenter leur candidature devaient se déclarer à la sous-préfecture d’Oloron avant le jeudi 6 septembre.

Lors des précédentes élections, un nombre insuffisant d’élus avait été désigné. Seul neuf sièges sur les onze, qui correspondent à l’effectif légal, avaient en effet été pourvus. Ensuite, aux mois de juin 2014 et 2016, deux conseillers avaient démissionné. Le conseil municipal ayant perdu un tiers de ses membres, la sous-préfecture d’Oloron a pris, le 9 août dernier, un arrêté pour convoquer des élections.

Cette décision est contestée par la municipalité. Cette dernière a expliqué, dans un communiqué, que le conseil trouve “aberrant” d’organiser des élections à 18 mois du terme du mandat “alors que cette situation perdure depuis plus de deux ans sous couvert de la sous-préfecture”. Elle a également fait part de sa décision “de laisser l’administration tenir elle-même le bureau de vote”.

Le document officiel précise que le maire de Moncayolle est “chargé de l’exécution de l’arrêté”. Et cite que “si nécessaire”, un second tour sera organisé le 30 septembre. En cas d’absence de candidats pour le 1er tour, les candidatures pour le second tour seront reçues à la sous-préfecture d’Oloron les 1 et 2 octobre prochains.