L’opposition d’Urrugne réclame la démission d’Odile de Coral

Les abertzale ont réagi à la décision de la maire d'Urrugne de ne pas se pourvoir en cassation, dans l'affaire qui l'opposait à Michel Hiribarren.

MEDIABASK|03/10/2017 14:30|0 commentaires
Urruna_urrugne_104
Le vote du PLU de 2007 rendait constructible un terrain appartenant à la famille du mari d'O. de Corale.

Le groupe Herritarrak attendait la fin de la procédure avant de se positionner sur l’affaire du PLU d'Urrugne. Maintenant qu’elle a renoncé au pourvoi en cassation, la maire d’Urrugne aurait reconnu sa culpabilité, d’après les abertzale, et devrait démissionner.

"Elle a désormais renoncé à prouver son intégrité et a ainsi reconnu sa culpabilité", affirment les élus d’opposition dans un communiqué. Une situation qui ne serait pas soutenable : "Il n'est pas acceptable qu'un élu définitivement condamné pour s'être servi de ses pouvoirs d'élu pour favoriser des intérêts privés, continue à gérer les affaires d'une Commune."

Odile de Coral avait mis en avant des raisons financières, de temps, et sa volonté de préserver son entourage, pour expliquer sa décision de ne pas contester le jugement de l’appel. Elle avait été condamnée à une peine de quatre mois d'emprisonnement avec sursis et à une amende de 10 000 € pour prise illégale d'intérêts, concernant des terrains de son mari, lors du vote du PLU.

L’opposition demande la démission de la première édile mais également celle de tous les élus qui se déclarent solidaires de la maire.