L'art contemporain s'invite sur le rivage d'Anglet

Du 26 août au 2 novembre, l'art contemporain s'exposera le long du littoral angloy. A quelques jours de son inauguration, la Littorale invite les habitants à prendre part au défi créatif.

Justine Giraudel|19/08/2016 17:35|0 commentaires
Med_biennale_art_contemporain_labastie_angelu_imiquelestorena02
Enlisement, une oeuvre de l'artiste basque Rachel Labastie façonnée à la main sur site, près du lac Izadia. © Isabelle Miquelestorena

La sixième édition de la Littorale, la biennale internationale d’art contemporain Anglet-côte basque, sera inaugurée vendredi prochain. Une douzaine d'artistes internationaux s'empareront du rivage pour y installer leurs œuvres monumentales jusqu'au 2 novembre.

Un rivage ludique avec le terrain de sport magistral du lyonnais Benedetto Bufalino (30 mètres sur 20), émergeant des Sables d'or et balisé de carreaux de bétons. Une construction Lego grandeur nature qu'il s'agira d'escalader pour en sonder les entrailles.

Terrain de sport de Benedetto Bufalino, en cours de construction. © Isabelle Miquelestorena

Un rivage écologique sur la plage des Corsaires, avec Django le cumulus-champignon totémique du parisien Fabrice Langlade, "hommage au ciel, à un monde flottant et en croissance, en mouvement perpétuel mais fragile ?". Nichée au creux du parc Izadia, à la Barre, l'oeuvre du canadien Konrad Baker rendra hommage au philosophe, poète et naturaliste Henry David Thoreau, en répliquant sa cabane-refuge et en transportant le public dans le Massachussets des années 50. 

Konrad Baker travaillant à la réplique du refuge d'H. D. Thoreau . © Isabelle Miquelestorena

Et un rivage politique avec l'artiste turc Kemal Turfan et U-boat, son sous-marin géant symbole du pouvoir politico-militaire, déconstruit par le travail de l'artiste. En recouvrant le métal de vêtement aux couleurs vives il appelle au contre-pouvoir, celui du peuple. Le politique devient participatif. Pour contribuer à cette réalisation, tous ceux qui le souhaitent sont invités à déposer des habits sur le site des Cabanas, à compter du 22 août, ou villa Beatrix Enea. 

Dans l'atelier du théâtre de Quintaou, Kemal Tufan soude son U-boat. © Isabelle Miquelestorena

Appel au public

Petit à petit les œuvres surgissent du sable, confrontées à un paysage aussi hédoniste que sauvage. Les artistes s'affairent et ils ont jusqu'au vernissage pour finaliser leur installation. A cette occasion, les polonais C. T. Jasper et Joanna Malinowska proposeront le 26 août à 19 heures un défilé de mode sur les espaces verts de la plage des Cavaliers. Ils y convient toutes les personnes désireuses de se prêter au jeu.

Les mannequins d’un jour porteront les vêtements imaginés par les artistes, en référence aux costumes classiques des vieux films de science-fiction, le tout au son de la musique de la compositrice japonaise Masami Tomihisa. Pour tout renseignement, contacter la Direction de la culture au 05.59.58.35.60.