La danse dans tous ses états à l'écran

Le réalisateur Telmo Esnal dépeint dans Dantza une fresque poétique qui explore les racines de la danse basque. En avant-première le 20 août à Bayonne, et à Biarritz dix jours plus tard.

Mediabask|2019/08/12 07:35|0 iruzkin
Capture_d%e2%80%99e%cc%81cran_2019-08-01_a%cc%80_19.31.44
Le film Dantza sortira dans les salles le 4 septembre.

Dantza est comme son nom l’indique, un film sur la danse. La danse basque plus précisément. Le réalisateur Telmo Esnal a souhaité de manière poétique, et même exotique au vu de la bande-annonce, explorer les racines et les expressions diverses de cet art. Le long-métrage film sort dans les salles officiellement le 4 septembre, mais des avant-premières sont prévues le 20 août à 20 heures à l'Atalante de Bayonne et le 30 août à la salle Le Royal de Biarritz en présence du réalisateur lui-même.

Telmo Esnal propose ici un conte chorégraphique, à l’opposé d’un de ses films les plus célèbres, la comédie Aupa Etxebeste. "En utilisant la danse basque, nous avons raconté un récit cyclique, hors du temps, qui peut être l’histoire de n’importe quel peuple", avance le réalisateur. Les danses sont des symboles qui racontent la vie. "Je vois beaucoup de similitudes entre le monde de la danse et celui du cinéma; cela faisait longtemps que je ressentais le besoin de faire ce film".

Dantza s’inspire du travail du chorégraphe et folkloriste Juan Antonio Urbeltz. Le sculpteur Koldobika Jauregi s’est chargé de créer l’univers esthétique du film, comme les costumes, le maquillage et les accessoires, et la musique a été composée par Pascal Gaigne déjà à l’origine de la bande-son du film Handia, pour laquelle il s’était vu remettre le Goya de la meilleure musique de film en 2018.