Le programme du contre-G7, un “pari réussi”

Les plateformes Alternatives G7 et G7 Ez ont exprimé leur satisfaction ce lundi 12 août. Le programme du contre-sommet parvient à "allier un grand nombre de luttes qui façonnent le monde de demain". Par ailleurs un consensus d’action a été trouvé pour les différentes mobilisations qui ponctueront la semaine du 19 au 26 août.

Mediabask|2019/08/12 18:28|0 iruzkin
Guz_cpg7ez_hendaia_gfauveau-5
Les conférences du contre-sommet se tiendront au Ficoba (Irun) du 21 au 23 août. © Bob EDME

Face aux politiques "incendiaires" des chefs d’États du G7, programmer le contre-sommet du G7 relevait du "défi majeur". C’est désormais un "pari réussi". Ce lundi 12 août, les membres des plateformes Alternatives G7 et G7 Ez se sont réjouis d’être parvenus à une alliance "durable entre les mouvements qui souhaitent la souveraineté des peuples dans la justice et l’égalité, les Gilets jaunes, les zadistes et les multiples organisations qui, en France et dans le monde, s’opposent aux discriminations, à la précarité, aux guerres et à la destruction de notre planète."

Du 21 au 23 août, entre Hendaye et Irun, quelque 40 conférences et 50 ateliers seront programmés, réunissant près de 200 intervenants. S’y ajoutent la semaine intergalactique issue de la Zad de Notre-Dame-des-Landes, l’Assemblée du Village par les Gilets jaunes ou encore la voix donnée à la jeunesse basque.

"Nous assumons de n’être pas toujours d’accord. Mais nous sommes fiers d’être d’accord sur l’essentiel", ont affirmé les organisateurs. "Nous montrerons que nous savons construire ensemble, dans la diversité de nos alternatives."

Consensus d’action

Les différentes mobilisations anti-G7 qui s’étaleront du 19 au 26 août "mettront en évidence la diversité des mouvements qui s’engagent pour des alternatives solidaires, écologiques, féministes, antiracistes, décoloniales et anti-impérialistes". Un consensus d’action a été construit, qui devra s’appliquer à l’ensemble des mobilisations du contre-G7 portées par les plateformes G7 Ez et Alternatives G7.

Les organisateurs s’engagent ainsi à "agir avec calme et détermination, dans un esprit de construction et de résistance" et assurent qu’ils useront de "méthodes et techniques non-violentes et pacifiques". Pas question pour eux de "surenchère" ni "de stratégie de confrontation avec les forces de l’ordre". Les organisateurs se disent "attachés à garantir la sécurité des personnes présentes sur les lieux de [leurs] actions".

En revanche, les plateformes anti-G7 "s’oppos[ent] à toute tentative de récupération" et "exige[nt] le retrait des forces de police" des lieux où se tiendront tous leurs rassemblements, car "la gestion violente du gouvernement de Macron contre tout type de manifestation d’opposition [les] inquiète au plus haut niveau".

Pacifique et familial

La manifestation du samedi 24 août se déroulera à Hendaye et Irun. "Déclarée, pacifique et familiale", elle partira à 11 heures du boulevard de la Baie de Txingudi (Hendaye) pour arriver en face du centre de Congrès Ficoba (Irun), de l’autre côté de la Bidasoa. La manifestation s’achèvera par des prises de parole de 13h30 à 14 heures.

Pour rappel, dimanche 25 août, les organisateurs du contre-sommet appellent à des rassemblements sur sept places du Pays Basque, des zones "arc-en-ciel" pour "protester contre l’interdiction de manifester et les restrictions des droits civiques fondamentaux imposés par le gouvernement".

Retrouvez le détail du programme des manifestations anti-G7 sur ce site.

LOTURAK