La vallée d'Hergaray éteint ses écrans durant dix jours

Dans la vallée d’Hergaray en Basse-Navarre, un groupe de réflexion sur les conséquences de l’usage des écrans fonctionne depuis 2018. Du 14 au 23 mai, ses membres proposent un défi particulier, sur la même lignée que plusieurs écoles du Pays Basque : “Dix jours sans écrans de loisirs”.

MEDIABASK|2019/05/13 17:00|0 iruzkin
Capture_d%e2%80%99e%cc%81cran_2019-03-14_a%cc%80_18.58.02
Les différentes actions proposées ont pour vocation de de sensibiliser aux conséquences néfastes de l’usage des écrans.

Depuis quelques années, l’usage des écrans s’est généralisé dans nos loisirs, que ce soit par le biais des ordinateurs, des tablettes, de la télévision ou des portables. Cet usage intensif a des conséquences sur les utilisateurs dans bien des domaines : les relations sociales se modifient, la capacité de concentration et de mémorisation diminue. C'est pourquoi, le groupe de réflexion local de la vallée d'Hergaray a lancé le défi "Dix jours sans écrans de loisirs". L’objectif est de sensibiliser les habitants de la vallée aux conséquences de ces écrans devenus omniprésents dans nos vies quotidiennes.

Dix activités sur dix thèmes différents sont proposées. Pour commencer, les participants sont invités à présenter un ou des livres qu’il ont aimés le mardi 14 mai à 20 heures, à l’école d’Ahaxe. La lecture numérique étant souvent discontinue et fragmentaire, il s’agit de mettre en avant la lecture profonde, plus posée et demandant une plus grande concentration et continuité. Par la suite, et face à la langue minimale des SMS et des whatsapp, la seconde activité revendique le langage dans toute sa richesse. Ainsi, jeudi 16 mai à 20 heures, à l’école de Mendive, plusieurs écrivains en herbe de la vallée présenteront leur passion pour l’écriture et liront certaines de leurs compositions.

Mardi 21 mai à 20 heures, au Leku Berri de Lécumberry, des exercices de mémorisation sont programmés. Bertsu, chant et danse seront sollicités pour marquer la perte des facultés de mémorisation. Le quatrième rendez-vous proposera un atelier de poterie pour transmettre les connaissances et le savoir-faire à travers le contact humain. Il se déroulera dimanche 19 mai à 16 heures, à Béhorléguy (Jauregiberria) et permettra d'illustrer le fait que l’usage d’écrans réduit notre capacité à acquérir des connaissances par expérience directe.

Des changements de comportements

Cédric Biagini, auteur de "L’emprise numérique" donnera quant à lui une conférence sur la dépendance et l’annulation de la capacité à critiquer les appareils numériques. Elle se déroulera le samedi 18 mai à 10 heures, à Etxartia (Bussunarits), et sera suivi d'un apéritif débat.

Les dernières actions proposées sont des changements de comportements. D'une durée de dix jours, ils permettront de mesurer l’impact de nos actions et de notre consommation. L’usage des écrans pour les loisirs est évidemment banni pendant cette dizaine de jours. Mais les participants sont aussi invités à ne pas réaliser d’achats indispensables de manière à dénoncer le consumérisme, ou encore à engager des discussions avec leur entourage, par exemple au sujet des écrans, avec l’objectif de multiplier les rencontres en face à face.

Finalement, les dix jours sans écrans se concluront par une fête le 25 mai à 18 heures au Mendi Pe de Mendive. Les habitants de la vallée partageront dans la convivialité les plats amenés. Cette ambiance collaborative sera l’occasion de revendiquer qu’actuellement, même si l'on communique beaucoup, on ne se rencontre pas assez.