La liste citoyenne Bihar Baiona dévoile sa démarche

La liste a présenté sa démarche et sa méthodologie de gouvernance partagée, en rupture avec les codes traditionnels de la gestion de la vie publique. Elle entend réaliser un diagnostic participatif avant de présenter son programme. Une première journée de rencontre avec les habitants est prévue dimanche 19 mai à la salle Lauga.

Anaiz Aguirre Olhagaray|2019/05/10 23:00|0 iruzkin
Med_cpbiharbaiona_baiona_gfauveau-2
La tête de liste de Demain Bayonne-Bihar Baiona sera connue au mois de septembre. © Guillaume FAUVEAU

Grenoble, Chambéry, Grande-Synthe… La liste Demain Bayonne-Bihar Baiona puise son inspiration dans des exemples venus d’ailleurs. Des communes où se dessinent de nouvelles façons de faire de la politique et en particulier, de nouvelles formes de gouvernance. Les quelque 70 membres composant ce nouveau groupe d’opposition bayonnais (dont d’anciens membres de la liste Bayonne Ville Ouverte) ont un point en commun : ils sont tous adhérents de la charte que le collectif a établie. Soudé autour de valeurs de solidarité, d’écologie, de créativité et de diversité culturelle, le groupe a repensé sa manière de faire de la politique en optant pour une méthodologie plus "directive", mais plus efficace.

Des réunions ne dépassant pas deux heures, avec un ordre du jour bien précis et une facilitatrice pour veiller au bon respect du temps imparti. Une méthode à première vue plutôt stricte mais d’une redoutable efficacité, à l’instar de ce qui est déjà pratiqué par d'autres mouvements locaux. Demain Bayonne-Bihar Baiona a fait le choix d’un mode de gouvernance partagé, où seul lui importe l’objectif de "faire émerger des idées nouvelles".

Une dynamique qui a enthousiasmé Marie-Noëlle Lartigau, habitante du quartier Saint-Esprit jusque-là jamais impliquée en politique. "Quand j’ai vu la façon dont ça fonctionnait, cela m’a tellement interpellée que j’y suis restée", témoigne celle qui a été élue "facilitatrice" sans s’être portée candidate. Des relations humaines qu’elle décrit "sans jamais aucune agressivité", où "il se dégage surtout de la bienveillance". Ce qui l’a attirée, c’est "l’absence de pouvoir".

Le schéma de gouvernance du collectif Demain Bayonne-Bihar Baiona

Démarche participative

L’élue municipale Sophie Herrera-Landa, elle, n’a "plus envie de remettre de l’énergie" à une politique à l’ancienne. "On passe du temps à parler de choses sans qu’on s’adresse aux destinataires des politiques publiques", a-t-elle l’impression, évoquant une "perte de sens" de son rôle d’élue.

Afin de peaufiner l’élaboration de son diagnostic de la ville, le groupe Demain Bayonne-Bihar Baiona organise la première édition d’une série de trois journées, dimanche 19 mai à la salle Lauga, de 9 heures à 16h30. S’y succéderont conférences, ateliers participatifs et repas partagé. Bayonnais et non-Bayonnais sont invités à apporter leur contribution au débat municipal, "que ce soit pour 5 min, 50 min ou 5 heures" sourit Sophie Herrera-Landa.

La transparence de la vie politique est un des principes qui guident le collectif Bihar Baiona. © Guillaume FAUVEAU