Ustaritz : un nouveau collectif contre le futur PLU

D’après ses opposants, le futur Plan local d’urbanisme (PLU) d'Ustaritz prévoit de déclasser des zones construites et constructibles en zones naturelles ou agricoles. Pour le collectif, il s’agit d’un zonage “loufoque” et “incohérent”, qui dévalue les terrains déjà habités tout en créant une “inflation involontaire”. Les opposants appellent la majorité à revoir sa copie.

Anaiz Aguirre Olhagaray|2019/05/07 07:21|Iruzkin 1
Ber_plu_ustaritz_gfauveau-1
Pour le collectif, le futur PLU "déshérite" de nombreux Uztariztar. © Guillaume FAUVEAU

Spoliés. C’est ainsi que se sentent les membres du collectif nouvellement créé à Ustaritz, pour la contestation du futur PLU et "indépendant de tout groupe ou liste représentés à la Mairie". Le plan d’urbanisme, voté en conseil municipal le 6 septembre dernier, représente une "aberration" et une "incohérence" d’après le collectif. Ce dernier considère que le PLU "crée artificiellement des zones agricoles", en déclassant des zones construites ou constructibles en zones agricoles et naturelles. Seraient ainsi concernées 400 maisons, réparties sur 700 parcelles.

"Face au code de l’urbanisme, cette pratique est discutable car il est impossible que des parcelles habitées puissent protéger les espèces sauvages ou améliorent les surfaces labourables de manière efficace", argumente le collectif dans son communiqué de presse.

Conséquence du nouveau zonage : une "dévaluation des terrains", estiment ses membres. "Une consultation auprès d’un avocat spécialiste en urbanisme a confirmé que ce déclassement fait perdre une valeur conséquente au patrimoine concerné", considèrent-ils. "On ne discute pas les finalités, mais les modalités", martèlent-ils. Des "modalités" dont ils sont persuadés qu’elles ne sont appliquées "nulle part ailleurs qu’à Ustaritz".

En effet, on a plus l'habitude d'entendre des plaintes du monde paysan qui refuse de voir les terres agricoles transformées en zones constructibles que le contraire. Il semble qu'Ustaritz a décidé d'agir pour maintenir dans sa commune des zones agricoles.

D’après les opposants, le déclassement de zones aurait même provoqué une nouvelle forme de spéculation. "Ils ont rompu la confiance et affolé le marché. En voulant lutter contre la spéculation, ils en ont créé une", assure le collectif. Ainsi, des terrains potentiellement concernés par ce nouveau zonage seraient déjà mis en vente. "Tant qu’ils sont encore constructibles…", souffle un membre du collectif.

L’enquête publique préalable au vote par la Communauté d’agglomération Pays Basque devrait avoir lieu prochainement. Elle risque d’être "compliquée" selon le collectif, à cause de possibles "centaines" de réclamations. "On veut dire aux gens de manifester, d’écrire pour protester", appellent les représentants du collectif uztariztar. Si des plaintes étaient portées au tribunal, le PLU serait alors suspendu. MEDIABASK a tenté de joindre le maire d’Ustaritz Bruno Carrère, sans succès.

ERLAZIONATUTAKO ALBISTEAK