Biarritz : polémique autour d'une subvention octroyée à Onda Carioca

Le conseiller municipal Edouard Chazouillère a demandé à revoir l'attribution d'une subvention à l’association qui promeut la culture brésilienne Onda Carioca. Elle s'élève à 100 000 euros. Vincent Cassel a plaidé en sa faveur auprès de Michel Veunac lui-même.

Mediabask|2019/04/15 15:23|0 iruzkin
Guz_mairie_biarritz_bobedme109
Le conseil municipal de Biarritz a voté les subventions octroyées aux associations le 10 avril. © Bob EDME

Lors du conseil municipal de Biarritz, le 10 avril dernier, les élus ont voté les subventions aux associations de la ville. Parmi elles, la structure qui promeut la culture brésilienne Onda Carioca recevra 100 000 euros. Vincent Cassel est intervenu personnellement auprès de Michel Veunac pour plaider en sa faveur. L'acteur souhaiterait organiser un week-end au début du mois de septembre assure le maire sans en dire plus. "Ça me paraît être une très bonne opportunité. Vincent Cassel apportera beaucoup de son énergie, et de ses réseaux."

La première à s'être interrogée sur ce choix, est la conseillère municipale Bénédicte Darrigade. "100 000 euros pour un week-end, effectivement il pourra faire des choses." De son côté, Edouard Chazoullière fait une demande de décision modificative pour le prochain conseil municipal afin de supprimer cette subvention. "Étant donné que, selon vos propres mots, cet événement n'en n'est qu'au simple stade d'étude par les services municipaux et que le vote de cette subvention ne date que de quatre jours, j'imagine - et j'espère - que l'annulation rapide de cette subvention ne devrait pas trop mettre en difficulté ni M. Vincent Cassel ni son organisation", écrit-il dans une courriel adressé au maire et à l'adjoint aux finances Guy Lafite. Sept conseillers ont déjà apporté leur soutien à cette démarche : Bénédicte Darrigade, Maider Arosteguy, Hervé Boissier, Anne Pinatel, Nathalie Motsch, Richard Tardits et Françoise Mimiague.