Les associations qui s'enrichissent grâce à l'eusko

A chaque conversion d'euro en monnaie locale basque, 3% de la somme va dans les caisses d'une association parrainée par l'adhérent. 18 940 eusko ont ainsi été remis à 46 associations pour l'année 2018. Un record.

Mediabask|2018/12/26 07:25|0 iruzkin
Med_eusko_sari_banaketa_garazi_imiquelestorena03
Nicolas Balerdi de Bizi! et Xebax Christy d'Euskal Moneta. © Isabelle Miquelestorena

Euskal moneta a mis les petits plats dans les grands ce samedi 22 décembre, au marché couvert de Saint-Jean-Pied-de-Port. Au milieu de trampolines, toboggans et autres attractions pour les enfants, l'association qui gère la monnaie locale basque a distribué des dons… à d'autres associations.

Le principe est simple. A chaque fois qu'une personne adhère à l'eusko, elle décide de parrainer une association du Pays Basque Nord. Par la suite, à chaque passage d'euro en eusko, 3% de la somme convertie lui est remise. Au total, ce sont pas moins de 18 940 eusko de dons qui ont été distribués à 46 entités pour l'année 2018 contre 13 334 eusko pour 43 associations l'année dernière.

L'association Bizi! est l'organisme qui a réussi à mobiliser le plus ses adhérents en 2018. Elle reçoit cette année 2 259 eusko, contre 1 884 l'an dernier. "C'est une très bonne nouvelle pour nous" s'est exprimé Nicolas Balerdi, le t-shirt vert de l'association chevillé au corps. "Mais au-delà de Bizi!, on se réjouit aussi pour tous les autres. L'eusko remplit vraiment son rôle de relocalisation de l'économie".

Des amis d'Otsokop à l'US Nafarroa

Car après le groupe altermondialiste, ce sont les amis d'Otsokop qui sont venus chercher leur chèque de 1 060 euro. La plus belle progression depuis l'année dernière puisqu'en 2017, cette entité qui porte le projet d'ouverture du premier supermarché coopératif et participatif du Pays Basque Nord avait touché 372 euros. Une progression en grande partie due à l'utilisation de l'euskokart et le refus de la carte bancaire normale dans son magasin.

Parmi les nouveaux bénéficiaires, on trouve Bestearekin qui lutte pour les droits des migrants. 432 eusko de dons pour sa première année. De son côté, le club de rugby US Nafarroa enregistre une progression plus modeste puisqu'adhérent à l'eusko depuis le début, il perçoit cette année 128 eusko. Mais son président Xabi Etcheverry l'assure : "nous continuerons dans ce projet et il nous faudra trouver quelqu'un qui s'occupera de promouvoir cette monnaie en notre faveur".

Pour lui et pour les autres, il ne fait pas de doute, cinq années après sa création, l'eusko est d'ores et déjà devenu indispendable à la vie associative du Pays Basque Nord.