Thierry Harismendy redevient indépendant

Pelote • Main nue • De retour à son meilleur niveau après une longue blessure au genou, à 36 ans, Thierry Harismendy réintègre le rang des professionnels.

Willy ROUX|mediabask|0 iruzkin
081118_pelote_harismendy
Thierry Harismendy et Maxime Etxeverry, en rouge, vainqueurs de la finale de la 1ère serie par équipe à main nue en 2017. © BOB EDME

Depuis près de trois ans, Thierry Harismendy avait quitté le milieu de la pelote professionnelle. Mardi dernier, l’arrière de la Denek Bat l’a réintégré par la grande porte. Lors d’une réunion de la commission Main nue professionnelle de la Fédération française de pelote basque (FFPB), la demande du pilotari de rejouer parmi les indépendants a trouvé une réponse favorable. “Thierry Harismendy est en très grande forme. Actuellement, ce joueur n’a rien à faire avec les amateurs. Son niveau actuel est situé bien au-dessus. C’est donc logique qu’il repasse professionnel”, explique Pascal Haroçaréné, président de la commission Main nue professionnelle. Par ailleurs, le dirigeant précise qu’ “aucune autre demande” de joueurs pour passer indépendant n’a été à ce jour envoyées à la FFPB.

Suspendu six mois pour dopage en décembre 2015, puis blessé au genou (ménisque externe, usure du cartilage) en août 2016, Thierry Harismendy avait ensuite connu une année blanche pour se soigner. Chez les amateurs, lors des deux dernières saisons, le pilotari trentenaire (NDLR : il fêtera ses 37 ans en janvier 2019) enchaîne les succès jusqu’à devenir pour la première fois champion de France amateur en trinquet, en décembre dernier, à Saint- Palais, avec son jeune partenaire de club, Maxime Etcheverry. Thierry Harismendy liste alors les raisons qui ont motivé sa demande auprès de la FFPB : “Je gagne quasiment toutes mes parties en amateur. Je ne ressens plus aucune gêne au genou. Je suis revenu à mon meilleur niveau.”.

Preuve de son retour à son meilleur niveau, l’arrière de la Denek Bat a qualifié Maxime Etcheverry pour la finale de la 25e Coupe des chasseurs et s’est qualifié pour la finale du tournoi, estampillé Esku Pilota Pro, de Baïgorry. Dimanche dernier, le triple champion de France par équipes (2012, 2013, 2014), associé à Peio Larralde, a perdu la finale contre Ximun Lambert et Mathieu Ospital (40 à 24). “C’est un tournoi que j’aime beaucoup, explique Thierry Harismendy qui a remporté le titre à Baïgorry à deux reprises avec Agusti et Bielle. C’est un autre rythme. Le challenge sportif est là. Je ne me fixe pas d’objectifs sauf m’amuser et prendre du plaisir”.

Alors que le circuit Esku pilota touche à sa fin avec la finale du tournoi de Macaye ce samedi (NDLR : la finale opposera Bielle-Çubiat à Elgart-Sanchez à 18h) puis le Tournoi de Villefranque pour clôturer la saison, Thierry Harismendy se tourne logiquement vers les prochains championnats de France professionnels par équipes : “Je vais me préparer pour être au top. Je suis motivé comme si j’avais 20 ans”. La passerelle floue entre le monde amateur et le monde professionnel n’aurait donc pas d’âge.