Deux nouveaux prisonniers basques libérés

Le Tribunal Suprême espagnol a accepté la demande du prisonnier basque Manu Azkarate et a permis sa libération ce jeudi 8 novembre. Ugaitz Errazkin, lui aussi libre depuis hier, a été acquitté par l’Audience nationale espagnole.

Mediabask|2018/11/09 12:00|0 iruzkin
Azkarate
Manu Azkarate, à sa sortie de prison.

Manu Azkarate et Ugaitz Errazkin ont quitté les prisons d'Alcalá-Meco et Valdemoro et sont rentrés auprès de leurs proches.

Le prisonnier malade M. Azkarate a accompli sa peine de prison à Madrid depuis 2012. Incarcéré dans un premier temps à Soto del Real, il avait été amené à plusieurs reprises à l’hôpital à cause de sa jambe. Le Tolosar avait été condamné selon le Code Pénal espagnol de 1973, qui établissait les peines maximales à 30 ans. Les avocats de la défense ont demandé au Tribunal Suprême espagnol que le Code Pénal de 1995 lui soit appliqué, dans lequel les peines maximales établies atteignent 20 ans pour sa situation. L'Audience Nationale espagnole a refusé cette demande, mais le Tribunal Suprême, lui, l’a par la suite accepté.
 
En 2016, Manu Azkarate avait dénoncé la brutalité policière dont il aurait été l’objet lors de son arrestation à Marseille. En julliet, il avait dénoncé l’état de sa cellule après une fouille.
 
Acquitté par l’Audience Nationale

Ugaitz Errazkin est sorti de la prison de Valdemoro (Madrid), où il avait été transféré afin d’être jugé par l’Audience Nationale. Le prisonnier d’Hernani, arrêté en 2012 à Albi, avait accompli sa peine dans l’État français. Il a ensuite été remis entre les mains des autorités espagnoles en avril. La justice espagnole lui reprochait une participation à un attentat de 2009. Le procureur avait réclamé 23 années de prison durant le procès. Finalement, l’Audience Nationale l’a acquitté.