Municipales de Bayonne : une nouvelle liste “citoyenne” pour une “ville en transition”

Un nouveau groupe d’opposition s’est formé à Bayonne, baptisé Demain Bayonne – Baiona Bihar. Il réunit une quarantaine de personnes issues de tous horizons de gauche, parmi lesquelles d’anciens membres de la liste Bayonne Ville Ouverte. Le groupe ne se revendique d’aucun parti politique et entend porter les valeurs “de créativité, sociales et écologistes”.

Mediabask|2018/10/12 06:55|0 iruzkin
Guz_bihar_baiona_bobedme102
La nouvelle liste Demain Bayonne-Baiona Bihar rassemble des élus mais également des membres associatifs et syndicaux. © Bob EDME

Ils veulent faire de la politique autrement. "Sortir des clivages du passé" et "conforter une dynamique citoyenne". Présenté publiquement ce jeudi 11 octobre, le nouveau groupe d’opposition Demain Baiona – Baiona Bihar (composé en partie d’anciens membres de Bayonne Ville Ouverte (BVO) comme Mathieu Bergé, Marie-Christine Aragon ou Sophie Herrera-Landa) entend "réveiller la ville, mais pas la gouverner". Comprendre par là, ne plus la gouverner de façon verticale, mais horizontale, "en partant de la base".

Une démarche mûrie depuis plusieurs mois et qui, par son "décalage" avec BVO dans "la méthode, le fonctionnement et la vision", a naturellement conduit pour ceux qui en étaient, à une inexorable séparation.

Favorable à la Communauté d’agglomération Pays Basque, à la diversité culturelle et linguistique, et s’affichant résolument "euskaltzale", la liste Demain Bayonne - Baiona Bihar se donne pour objectif d’accompagner la transformation économique et sociale de la ville et la renforcer dans son rôle "moteur de la transition écologique". Elle souhaite pour cela faire appel à "l’intelligence collective", en travaillant par groupes thématiques.

Un questionnaire sera adressé début 2019 aux citoyens de Bayonne mais également des environs, afin de les sonder sur les projets qu’ils souhaiteraient voir portés par la Mairie.

Pas encore de tête de liste

Se situant encore "dans le temps de la construction", le groupe n’a pas désigné sa tête de liste. Quant à de possibles alliances avec Baiona 2014, aucun rapprochement n’a encore été établi à ce jour, mais cela fait partie des "étapes futures".