Le rebot entre tradition et transmission

Rebot • Samedi et dimanche, Sare en fête était le théâtre des finales de la première édition du tournoi Errebotea 2018, nouvelle compétition au format original.

Willy ROUX|mediabask|0 iruzkin
180913_pelote_rebot
Dimanche matin, le public, nombreux, a assisté à la finale élite. © Bob EDME

Prolonger la saison pour prolonger le plaisir de jouer au noble jeu. En organisant un tournoi de rebot sur trois dates au mois de septembre, telle était l’idée du Comité territorial du Pays Basque (CTPB). Mais pas seulement. Le format choisi par la commission Rebot-Chistera-Joko Garbi-Xare-Pasaka a su également séduire l’ensemble des joueurs de la spécialité. Un mois après les finales du championnat, le projet de cette nouvelle compétition était de casser les équipes de club et opérer un savant mélange entre juniors, espoirs et seniors issus de Nationale A et B. “Je trouve ce format très bien. J’ai accepté de suite de participer. Nous faisons toujours le championnat avec notre club. En première série, nous jouons tout le temps les mêmes, les uns contre les autres”, explique Joël Sisitiague, champion de France avec Anglet et vainqueur du tournoi Errebotea.

C’est ainsi que des associations inédites ont été opérées pour former douze équipes réparties en trois catégories : cadets, espoirs et élites. Ainsi, le premier gant champion de France d’Hardoitarrak, Bruno Driolet, a joué aux côtés du premier gant champion de France Junior, Beñat Pelletrat du Kapito Harri avec au but Frédéric Onchalo d’Urruñarrak. Joël Sistiague était lui associé au jeune et talentueux Sébastien Etcheberry de l’Aviron Bayonnais. “J’ai pu aider Sébastien sur le placement et lui dire les pelotes qu’on peut forcer et celle qu’on ne peut pas forcer”, poursuit le licencié d’Hardoitarrak.

Dimanche dernier, la finale élite a réuni quelques uns des meilleurs joueurs de rebot du Pays Basque. L’association Sistiague-Etcheberry de l’Aviron Bayonnais a fait des étincelles en poussant leurs vis-à-vis à la faute. Leur équipe complétée par Sarratia (Aviron Bayonnais), Eyheramono (Luzean) et au but Bixente Videgain (Zaharrer Segi) a dominé les débats et ont “bien gardé le mur” pour s’imposer 10 à 6 après un début de partie hésitant (0 à 3) contre Larronde (Noizbait), Sansebastian (Endaiarrak), Lissar, Lefranc (Zaharrer Segi) et Mendiboure (Gaia Cedims).

Cette formule, appréciée des pilotari, sera reconduite l’an prochain par le CTPB.

Nord et Sud réunis le temps d’un tournoi de bote lüze

Le bote lüze ? C’était le jeu des bergers durant les estives pratiqué en Soule jusque dans les années 30. La discipline renaît véritablement en Pays Basque.

Ainsi, dimanche dernier, le troisième championnat du Pays Basque organisé par le club de pelote Txost d’Oiartzun a débuté. La compétition réunit huit équipes réparties en deux poules de quatre équipes du Pays Basque Nord et Sud. Lors de cette première journée de compétition, sur le terrain de rugby de Sare, dans le groupe A, Itxassou a battu Sare (9 à 1) et l’équipe de Bizkaia, championne en titre, s’est imposée contre Gipuzkoa 1 (9 à 2) à Berriz. Dans la poule B, Gipuzkoa 2 a triomphé de Saint-Pée à Oiartzun (9 à 1). La rencontre entre Saint-Palais et l’équipe de Nafarroa a été reportée.

Les prochaines journées de championnat auront lieu ce dimanche 16 septembre à Itxassou et Saint-Pée-sur-Nivelle puis le dimanche suivant à Saint-Palais. Les demi-finales sont programmées le dernier dimanche de septembre. La grande finale aura lieu le dimanche 7 octobre.