Ciboure : le logement social en débat

La question des logements locatifs sociaux reste un sujet sensible à Ciboure. En pleine révision de son PLU, la municipalité a tenu une réunion publique jeudi à la Tour Bordagain pour informer sur l’avancée du projet d’aménagement de la commune.

Anaiz Aguirre Olhagaray|2018/09/13 14:35|0 iruzkin
Ziburu
La nouvelle mouture du plan d'aménagement de Ciboure sera débattue lors du prochain conseil municipal, le 20 septembre. © Gaizka Iroz

La troisième réunion publique sur le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) de Ciboure s’est tenue jeudi dernier à la Tour Bordagain, en présence d'une centaine de personnes. La question de l’habitat social était notamment au cœur des débats. Début 2018, la commune de Ciboure était pointée du doigt pour sa carence en logements sociaux, alors que la population cibourienne décroît, en raison surtout de la difficulté rencontrée par les jeunes pour se loger.

Le nombre de logements sociaux que souhaite construire la mairie est disproportionné au regard des besoins des Cibouriens, estime un membre du collectif Lapurdi, qui a souhaité rester anonyme. Pour répondre aux exigences de la loi SRU, qui impose à la commune de Ciboure un taux de 25 % de logements sociaux, celle-ci s'est engagée en 2017 à en construire 661. Or, selon le collectif Lapurdi, les 140 logements sociaux qui devraient être livrés en 2019 suffiraient à répondre à l’ensemble de la demande émanant des Cibouriens, estimée à 309 par les associations. Pour Eneko Aldana de la liste d’opposition Ziburu Bizi, il faut prendre en compte que la demande augmentera d’année en année et que donc, le chiffre de 661 n’est pas totalement surévalué.

"Il y a un point qui me semble important et qui a été supprimé dans la nouvelle version du PADD", remarque cependant l’élu abertzale. "Dans la première et la deuxième version du PADD, une mixité de 50% était exigée pour les nouvelles résidences principales. Ce point-là a disparu dans le nouveau PADD présenté jeudi soir. Seuls les quartiers Sainte-Thérèse, Sainte-Croix, et la ZAD [zone d’aménagement différé] de l’Encan seront soumis à cette exigence. Pas les autres quartiers. A première vue, cela me semble être un recul pour ce qui concerne les logements sociaux".

La proposition de PADD sera débattue lors du prochain conseil municipal de Ciboure, qui se tiendra le 20 septembre. Quant aux associations de riverains, elles seront entendues par le président de la CAPB Jean-René Etchegaray le 14 septembre.