Des lycéens contraints à voyager debout dans le bus

Les lignes 5304 et 6304 qui amenaient les lycéens hendayais au lycée Bernat Etxepare étaient surchargés d'élèves. Après quelques tergiversations, le Syndicat des Mobilités a décidé de doubler le nombre de bus dans ce parcours, matin et soir, pour remédier au problème.

Iurre BIDEGAIN|2018/09/11 10:25|0 iruzkin
Capture_d_e_cran_2018-09-10_a_16
Le bus du lycée Bernat Etxepare surchargé à la rentrée scolaire. ©Aimar Lopez

Des perturbations ont été constatées dans le transport scolaire pour les lycéens hendayais scolarisés au lycée Bernat Etxepare. Depuis la rentrée, une dizaine d’élèves faisaient le parcours Bayonne-Hendaye débouts. Après avoir entendu les plaintes des parents et des lycéens, le Syndicat des mobilités Pays Basque de l’agglomération Pays Basque a mis en place des solutions temporelles.

L'année dernière, 15 Hendayais de terminale prenaient le bus du lycée Bernat Etxepare. Cette année, les élèves d’Hendaye qui sont rentrés en seconde au lycée Etxepare sont au nombre de 25. Ce sont donc dix élèves de plus qui prennent le bus Hendaye-Bayonne, tous les jours. Plus d’élèves, mais le même nombre de bus, soit un le matin et un le soir.

Au total, le Syndicat de mobilité de l’agglomération Pays Basque a réservé par le biais de la région Nouvelle Aquitaine 500 circuits de transport. Selon le syndicat, le parcours cité est le "seul" qui a supposé une "vraie problématique sur le long terme".

"Il y a eu des surcharges dans d’autres circuits qu’on a pu résoudre en mutualisant des services, par exemple. D’après notre logiciel, il y a des parcours où il y a 15 à 20 élèves de plus inscrits par rapport à la capacité du bus, et finalement ça se passe très bien, car il y a des parents qui amènent par leurs propres moyens les enfants directement à l’établissement, les élèves malades… Le chiffre se voit au réel sur le temps", explique le syndicat.

Des solutions transitoires

Suite à la surcharge des lycéens dans le bus, le syndicat a décidé de mettre en place une alternative temporelle dès mardi. Le matin, un deuxième bus était mis en place et le soir, le bus qui dessert le lycée Sainte-Anne était proposé aux élèves de Bernat Etxepare. Il s’agissait d’une solution transitoire, mais le syndicat comptait la maintenir comme situation pérenne.

Aimar Lopez, élève du lycée Etxepare, dénonce que les élèves qui sont montés dans ce dernier bus sont arrivés une heure plus tard chez eux. Le lendemain, suite au retard horaire, les élèves ont refusé cette solution. Le syndicat a finalement décidé de doubler les bus également le soir.

Aujourd’hui deux bus le matin et deux bus le soir sont mis à disposition des élèves hendayais du lycée Bernat Etxepare. Des solutions mises en place que le syndicat décidera d’implanter définitivement ou pas.