Controverse après la sanction de Bermeo-Urdaibai

Traînière • Kontxako Bandera • Urdaibai, favoris à la victoire finale, ont été sanctionnés pour avoir touché les rames de ses adversaires. Ils sont hors course. Zierbena et Hondarribia se disputeront le drapeau dimanche.

Willy ROUX|mediabask|0 iruzkin
180906_sport_kontxa
Pour sa première participation, l'équipage féminin du LAT termine la saison 15è. © W. ROUX

L’image est rare et impressionnante. Le moment bref. Dimanche dernier, lors de la deuxième tanda de la première journée de la finale de la Kontxa, les pelles de trois rameurs de la proue de Zierbena-Bermeo et celles des trois tribords de la poupe d’Urdaibai se sont heurtées en pleine course. Favoris après avoir dominé toute la saison régulière et les qualifications de cette Kontxa 2018, Urdaibai a finalement été sanctionné par les juges pour cet “abordage” entre Bizkaitar.

Coupables d’avoir navigué dans la ligne de leurs adversaires alors que les deux bateaux étaient aux coudes-à-coudes dans la dernière partie du second tour, les juges ont appliqué l’article 64 du règlement de la Fédération basque. Soit 15 secondes de plus que le temps du dernier classé San Pedro. Une sanction sévère contestée par l’équipe bizkaitar qui juge ce règlement de 2010 obsolète alors qu’une modification de ce même règlement avait été envisagée, en vain, en 2017. Pour une même faute en championnat, l’ACT sanctionne les équipages de seulement 3 secondes supplémentaires.

Pour Bermeo-Urdaibai, titré en 2014, 2015 et 2016, les espoirs de victoire se sont envolés. Selon Beñat Eizagirre, rameur d’Urdaibai, “Zierbena les a cherchés” tant il est vrai que Zierbena a fermé la porte à tribord. Son entraîneur, Joseba Fernandez, pense, lui, que “tout le monde ne peut pas faire ce qu’il veut dans sa ligne”. Rien n’y fera, Bermeo-Urdaibai est bien hors course pour la deuxième manche ce dimanche.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres. Plus que deux équipages semblent en mesure de remporter cette Kontxa 2018. Zierbena Bahias de Bizkaia, meilleur temps de la 1ère journée 19’26’’20 devra être attentif à la vitesse du bateau vert de Go Fit Hondarribia. Les Gipuzkoar, placés dans la première tanda, ont réalisé un bon temps 19’27’’06, soit 86 centièmes seulement de retard sur Zierbena. A noter la défaillance du bateau d’Orio, tenant du titre, seulement crédité du 5e temps (19’47’’16) des huit équipages engagés. Hondarribia, qui n’a plus gagné depuis 2013 pourrait remporter sa douzième Kontxa ce dimanche. Mais Zierbena Bahias de Bizkaia pourrait entrer dans l’histoire en s’imposant pour la toute première fois dans la baie de Donostia.

Saison terminée pour les équipes du LAT

“Emouvant”, “impressionnant”, “génial”. Jeudi dernier, les adjectifs ne manquaient pas dans les bouches des rameuses du Lapurdiko Arrun Taldea (LAT) après leur participation à la dernière régate de la saison, les qualifications de la mythique Kontxako Bandera à Donostia. Une dernière course en guise de récompense après une saison longue et éprouvante. Impressionnant de ramer devant tant de public amassé sur la colline surplombant la baie. Les applaudissements nourris des spectateurs pour chaque bateau rentré au port donnaient le ton d’un événement majeur. Génial de se mêler aux meilleures en course sous un soleil radieux et une température idéale. Génial encore de partager le quai avec pas moins de 40 équipages (maculins et féminins confondus) dans une ambiance festive et en présence d’amis et de proches. Emouvant car pour certaines, c’est la fin d’une aventure comme pour la barreuse de l’équipage du LAT sur le départ. Côté sportif, les rameuses du LAT ont pris l’avant-dernière place (15e) avec un temps de 12’47’’04. Soit la même place que leur classement final cette saison, mais à seulement quatre secondes du Club Do Mar Mugardos. Sur les 24 bateaux engagés, l’équipage masculin du LAT a pris la 22e place avec un temps de 21’31’’60.