Entretiens d'Inxauseta : une journée de débats sur les aides au logement

Professionnels et personnalités politiques seront présents à Bunus le vendredi 31 août. Ils échangeront autour de la question : "Faut-il encore aider le logement en France ?".

Xan Idiart|2018/08/29 15:00|0 iruzkin
Guz_inxauseta_cosse_bobedme101
Les entretiens d'Inxauseta ont lieu à Bunus. © Bob EDME (image d'archives)

Avec sa centaine d'habitants, le petit village de Bunus en Basse-Navarre va être le lieu d'échanges sur une question qui concerne des millions de personnes. La 45ème édition des entretiens d'Inxauseta aura lieu le 31 août avec pour problématique : "Faut-il encore aider le logement en France ?".

L'ensemble des aides allouées à ce secteur atteindrait 44 milliards d'euros dans le budget de l’État. Le logement, lui, rapporterait 70 milliards et représenterait environ 22 % du PIB. Des chiffres mirobolants qui montrent le sérieux du sujet alors que les parlementaires s'apprêtent à voter le projet de loi sur l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (Elan) à la rentrée prochaine.

Luc Berho, président des entretiens d'inxauseta regrette l'absence de nombreux députés lors des précédentes séances à l'Assemblée Nationale sur le projet de loi. "Nous souhaitons démocratiser le débat" assure-t-il le ton franc. "Entre tous les intervenants, nous allons interroger l'utilité et l'inutilité des aides au logement".

Politiques locaux et français

Le matin du 31 août, des professionnels du secteur prendront la parole, comme Annabelle Viollet, directrice régionale adjointe de la Caisse des dépôts de la Nouvelle Aquitaine, ou David Freslon, gérant de la société immobilière Sagec Sud Aquitaine. L'après-midi, ce sont les politiques locaux tels que Peio Etcheverry-Ainchart, porte-parole d'EH Bai et élu abertzale à St-Jean-de-Luz, ou Nathalie Motsch, présidente de l'agence d'urbanisme Atlantique-Pyrénées et adjointe au maire de Biarritz (LR) qui échangeront.

Des représentants politiques français seront également de la partie à Bunus. Parmi eux, les anciens ministre du logement Marc-Philippe Daubresse (LR) et Sylvia Pinel (PRG). Le député PS des Landes et porte-parole du parti socialiste Boris Vallaud sera aussi présent avant une intervention dans la journée de l'actuel secrétaire d’État auprès du ministre de la cohésion territoriale, Julien Denormandie.

170 000 téléchargements

"Nous espérons apporter de nouvelles idées" certifie Luc Berho pour qui l'impact des entretiens d'inxauseta n'est pas à négliger. "L'année dernière, nos actes ont été téléchargés 170 000 fois". Cette année encore, il espère réitérer ce résultat pour que les réflexions de Bunus en engendrent d'autres ailleurs.

Créés en 1973, les entretiens d'inxauseta ont abordé plusieurs sujets de société. Le logement est le thème principal depuis 2013. "Selon une étude, c'est le premier facteur de prise de rendez-vous des citoyens avec les députés devant l'emploi" justifie le président de l'évènement.