Crise au conseil municipal d’Iruñea : fin de la coalition quadripartite

Joseba Asiron, maire de la capitale navarraise issu du parti EH Bildu, a mis fin à la coalition des quatre partis qui le soutenaient au sein du conseil municipal. Le refus d’Aranzadi (marque de Podemos) et d’Izquierda-Ezkerra de voter le plan d’investissements présenté a précipité cette rupture.

MEDIABASK|2018/07/11 09:55|0 iruzkin
Asiron_ona
Le maire, Joseba Asiron, a annoncé la recomposition de l'exécutif de la Mairie pour "manque de confiance et d'entendement". (Idoia ZABALETA/FOKU)

En conférence de presse, mercredi 4 juillet, le maire d’Iruñea Joseba Asiron a annoncé avoir remplacé les conseillers municipaux délégués des partis Aranzadi et Izquierda-Ezkerra par des conseillers de EH Bildu et Geroa Bai (PNV et indépendants). Depuis 2015, les quatre partis comptaient quatorze conseillers sur vingt-sept. Cela leur permettait d’avoir la majorité face aux treize conseillers d'UPN (droite régionaliste) et du PSN (Socialiste).

Des désaccords à l’intérieur de la coalition quadripartite s'étaient déjà fait entendre à différentes reprises et sur différents dossiers. Par exemple, au sujet de la voie cyclable de l’avenue Pio XII. Cette crise a l’intérieur de la majorité a duré cinq mois. Elle s’est achevée avec l’adoption d’un accord précis sur le processus de prise de décisions. Cet accord prévoyait que les décisions soientaccordées, dans la mesure du possible, par un consensus. Dans le cas où cela ne fonctionnerait pas, on aurait alors recours au vote au sein de la coalition. Ainsi, si chacun des quatre partis conservait sa capacité à critiquer publiquement les décisions prises, ils se devaient également de soutenir le choix de la majorité.

Or, mardi 3 juillet, les partis Aranzadi et Izquierda-Ezkerra se sont abstenus lors du vote du plan d’investissements présenté par Joseba Asiron. Par conséquent, il a été rejeté provoquant la colère du maire. Il a alors déclaré que "la ville a perdu la possibilité d’investir six millions d’euros". Joseba Asiron a montré son incompréhension devant l’attitude de ses anciens partenaires du conseil municipal. "On ne peut pas faire opposition à un gouvernement alors qu’on n’en fait pas partie", a-t-il asséné. Le lendemain, il a ainsi décidé de se séparer des conseillers municipaux délégués de deux partis qui lui avaient tenu tête.

L’équipe de J. Asiron est donc maintenant uniquement composée d'EH Bildu et de Geroa Bai. Cependant, le maire a aussi déclaré qu’il comptait sur la "responsabilité" d'Aranzadi et Izquierda-Ezkerra, car "l’engagement des quatre partis pour le changement politique, lui, reste intact". Il s'agirait uniquement d’un changement de statuts. J. Asiron continuerait néanmoins à les considérer comme des partenaires prioritaires.

La candidature citoyenne Aranzadi, a quant à elle signalé, jeudi 5 juillet en conférence de presse, qu'"il s'agit de l'échec de Joseba Asiron dans son rôle d'arbitre entre les quatre partis qui le soutenaient". "Cette décision entraîne non seulement la disparition de ce quadripartite, mais elle élimine aussi toute perspective de changement politique en Navarre", ont-ils soutenu.