Le personnel du bloc opératoire de la polyclinique Aguiléra en grève

L'ensemble du personnel du bloc opératoire de la polyclinique Aguiléra de Biarritz a participé à un mouvement de grève d'une heure ce mercredi 13 juin. En plus d’exiger le respect de la charte du bloc, ils ont demandé la reconnaissance, sous forme d’une prime, de la spécificité de leur travail.

Iurre BIDEGAIN|2018/06/13 13:06|0 iruzkin
Img_1843
La grève a été reconduite pour jeudi de 7h30 à 9h30.DR

Depuis le 12 avril, le personnel du bloc opératoire de la polyclinique Aguiléra est en discussion avec la direction. Au total, il a envoyé quatre courriers et réalisé quatre réunions avec la direction. Les salariés affirment que les réponses reçues ne correspondent pas aux questions posées. Ils ont décidé de faire entendre leur voix "d’une autre manière".

Vingt-huit des 36 salariés du bloc ont soutenu le mouvement de grève qui a eu lieu de 7h30 à 8h30 ce mercredi 13 juin. Infirmiers, aides soignants, brancardiers… selon Cécile Arrossa, déléguée du syndicat FO, toutes les catégories étaient mobilisées. Les grévistes n’ont pas pu voir le directeur de l’établissement, en déplacement à ce moment-là.

Les salariés exigent en priorité le respect de la charte du bloc, selon la déléguée. "Nous avons des horaires à respecter. Le dernier patient ne doit pas être pris en charge après 18 heures, sauf urgence. Cela impact directement le service ambulatoire qui, lui aussi, a des horaires".

De plus, ils demandent la reconnaissance de la spécificité de leur travail et sollicitent pour cela une prime. Les participants de la mobilisation exigent aussi la revalorisation en Catégorie B pour l’ensemble des salariés du bloc. Pour l’instant, les salariés n’ont pas précisé s’ils donneront suite au mouvement.