Du repos du guerrier à la bataille électorale

L’ancien officier Dominique de la Mensbruge a fait ses premiers pas dans la vie politique de Lahonce lorsqu'un projet immobilier d’envergure est apparu au bout de son terrain.

Goizeder TABERNA|2018/05/17 07:05|0 iruzkin
20180515_135222
Dominique de la Mensbruge. © Jean-Yves Violliers

Il est arrivé d’un pas sûr. Sur les marches du tribunal de Bayonne, il dénonce avoir été traîné en justice pour avoir alerté les autorités sur des actes délictueux. L’ancien officier de la Marine à la retraite, Dominique de la Mensbruge, a le verbe précis. Il répond aux questions de la présidente du tribunal par des faits, des dates. Il doit répondre d’accusations de diffamation pour des faits survenus lors de la dernière campagne municipale de Lahonce. Il y avait participé en tant que candidat au poste de maire.

Devant la Cour, il dit s’être présenté aux élections après avoir constaté "l’inertie des pouvoirs publics" dans une affaire de prise illégale d’intérêts. Délit confirmé par la Justice quelques années plus tard après qu’il a porté plainte. Il avait alors contesté la légalité de la modification du plan local d’urbanisme réalisé entre 2010 et 2011. Cette dernière avait permis une opération immobilière dans un terrain voisin au sien, grâce à laquelle des élus en place se sont enrichis.

Questionné pendant le procès sur les raisons de sa plainte par l’avocat des parties civiles, il répond qu’étant ancien combattant, retraité de la marine, il avait besoin de repos. "Initialement, on m’avait parlé de la construction de six maisons", rappelle l’ancien candidat qui s’est finalement retrouvé avec un aménagement urbain de près de 100 logements devant sa maison.

Engagé dans la campagne électorale pour "renvoyer chez eux" les élus délinquants, il a mené la liste Lahonce Renouveau. Aujourd'hui, il assume en tant que chef de file les textes incriminés, écrits à plusieurs mains.

Il est propriétaire d’une maison secondaire à Lahonce et est un petit-fils de l’ancien maire de la commune, Félix Mestelan. Dans son lieu de résidence principale, Fresnes, il a figuré dans une liste électorale de l’Union populaire de Fresnes (droite) en 2014, après avoir abandonné la course à la mairie de Lahonce pour des raisons de santé.

ERLAZIONATUTAKO ALBISTEAK