Les mascarades, c'est fini

Les jeunes de Musculdy ont terminé leurs représentations des mascarades dans leur village.

Christophe DE PRADA|mediabask|0 iruzkin
260418_locale_maskaradak

C’est avec un peu d’émotion et sous une chaleur accablante que les mascarades de Musculdy se sont terminées, du moins pour la Soule. En effet, des représentations devraient normalement avoir lieu chez les voisins de Saint-Just-Ibarre, puis à Saint-Martin-d’Arrosa en faveur de l’ikastola.

Le bilan est plutôt positif pour ces jeunes qui ont sillonné la Soule pendant quatre mois, sans compter les répétitions automnales pour ceux qui n’avaient pas les bases de danse.

On retiendra, si l’on oublie la météo pluvieuse pour quasiment toutes les représentations, une belle entente entre les acteurs. Pour la majorité des participants, c’est une jolie surprise. “On nous avait dit que cela allait être très dur sur la longueur, que nous allions nous lasser, cela n’a pas été le cas. Nous n’attendions pas une telle ambiance entre nous. Beaucoup de parents nous ont accompagnés. Nous voulions être tous ensemble pour mélanger les adolescents et les adultes. Je crois que cela s’est ressenti avec le public, que ce soit pendant les barricades ou pendant la représentation de l’après-midi. Nous avons eu des retours très positifs. C’est vraiment une très belle aventure! Il faut remercier le travail de Hur Xenda qui a su dynamiser ce projet de village et a permis aux plus jeunes de s’initier à cette tradition.”

Côté public, outre l’ambiance positive entre les générations, les connaisseurs soulignent cette année la qualité des Kauterak (les noirs) qui loin de rester passifs, ont participé et fait vivre de bout en bout les mascarades avec un Pitxu incroyable de vivacité et d’agilité et un Kabana excellent dans la répartie. Une réussite qui ne tient pas de l’improvisation, puisque les acteurs se réunissaient tous les lundis et mardis pour préparer et peaufiner les textes pour la fin de semaine suivante. On retiendra également la belle prestation des xorrotxak pour la qualité de leurs chants.

Ainsi, une critique globalement positive qui réjouira tous les assidus des mascarades. Rendez-vous est alors pris pour le printemps prochain chez les voisins d’Ordiarp.