Sakonean
Sophia Genetics

Le leader mondial dans la médecine basée sur les données et fondée par le Basque Jurgi Camblong compte développer ses travaux sur l'intelligence artificielle à Bidart. Plus de trente postes seront prochainement créés. 

Mediabask|2018/04/14 08:10|0 iruzkin
Guz_sophia_genetics_9194
Jorgi Comblong lors de l'annonce officielle © Aurore Lucas

Sophia Genetics, leader mondial dans la médecine basée sur les données (Data driven medicine), société suisse co-fondée et dirigée par le Basque Jurgi Camblong ouvre un pôle recherche et développement à Bidart.

Lors de l'annonce officielle au campus de Bidart, ce dernier a rappelé que "la France est un territoire historique pour Sophia Genetics dont la technologie accompagne au quotidien des cliniciens dans plus de 45 hôpitaux universitaires (CHU) et Centres de lutte contre le cancer (CLCC). De plus, les experts français en informatique et mathématiques appliquées sont reconnus au niveau mondial. Fin 2017 déjà, nous avions investi dans une technologie développée par l'équipe du professeur Thierry Colin à Bordeaux. Avec l'ouverture de ce pôle de recherche et développement dans le campus de l'Estia, nous allons pouvoir accélérer le développement de notre plateforme Intelligence Artificielle (IA)". Jurgi Camblong a également annoncé la création d'une trentaine de postes en ce sens.

L'Etat français investit actuellement dans le domaine de l'intelligence artificielle. Emmanuel Macron a annoncé il y a deux semaines un plan budgétaire de 1.5 milliard d'euros, afin de favoriser les échanges et collaborations entre le domaine public et le privé. L'Hexagone a déjà séduit plusieurs géants internationaux en les incitant à installer des centres spécialisés sur l'IA comme le sud-coréen Samsung et les Américains Microsoft, Google et IBM.

"Le prodigieux succès que connaît Sophia Genetics et sa position de leader mondial de la médecine basée sur les données font de cette arrivée en Nouvelle-Aquitaine, un véritable atout pour réaffirmer la position de la Région en tant que précurseur du développement de l'IA dans le domaine de la santé", a réagi le socialiste Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Sophia Genetics qui utilise l'intelligence artificielle afin d'aider plus de 420 hôpitaux dans 60 pays est devenue en quelques années seulement, l'une des start-ups les plus en vue. Après avoir été listée en 2017 par le MIT Tech Review parmi les 50 compagnies les plus intelligentes, c'est le magazine américain Fast Company qui cette année l'élève au rang des 10 biotech les plus innovantes.

"C'est incroyable de figurer dans de tels classements internationaux. Cela prouve que les entreprises européennes ont le potentiel pour devenir les leaders de demain et de définir des standards dans des domaines aussi importants que la médecine basée sur les données et l'IA" a conclu Jurgi Camblong.