Strasbourg condamne l’État espagnol dans un double cas de torture

La Cour Européenne des droits de l'Homme a condamné, encore une fois, l’État espagnol dans le procès sur les tortures subies par Igor Portu et Mattin Sarasola.

Mediabask|2018/02/13 10:39|0 iruzkin
Igor_portu
Image d'Igor Portu à l'hôpital de Donostia. (NAIZ.EUS)

Strasbourg a condamné l’État espagnol à indemniser les prisonniers Igor Portu et Mattin Sarasola. La sentence considère que l’article numéro 3 de la convention des droits de L’Homme contre la torture a été violé. L'État devra payer 50.000 euros aux deux prisonniers pour préjudice moral : 30.000 euros à Portu et 20.000 à Sarasola.

Igor Portu et Mattin Sarasola avaient été interpellés le 6 janvier 2008 à Arrasate (Gipuzkoa). Ils étaient soupçonnés d'appartenance à ETA. Seize heures après leur arrestation, Portu fut hospitalisé à Donostia avec des signes clairs de torture. Il avait un poumon perforé, une côte cassée, une hémorragie dans l’oeil et des hématomes sur tout le corps.

L’audience du Gipuzkoa avait condamné quatre gardes civils pour avoir torturé les deux habitants de Lesaka durant leur détention. Après que le tribunal de Grande Instance les a absous, les deux militants avaient présenté un recours au Tribunal Constitutionnel, qui refusa leur recours. Portu et Sarasola avaient décidé de porter leur cas jusqu'à la Cour Européenne des droits de l'Homme, à Strasbourg.