Biarritz en été, festival d'eau salée

Les organisateurs du nouveau festival biarrot semblent avoir tiré les leçons du passé. Leurs mots pour le dire ont été authentique, local, et fédérateur. 

Saint-André, Bénédicte|2018/02/13 11:55|0 iruzkin
Big
Le nouveau festival est à l'initiative de la Ville de Biarritz et du Centre de Musiques Actuelles Atabal, du groupe média Les Nouvelles Éditions Indépendantes (qui publie Les Inrockuptibles) et de l’agence artistique Super! © Muriel Bonneville

"Nous voulions un festival qui ne ressemble à aucun autre, mais qui incarne Biarritz", lance le maire Michel Veunac lors de la présentation du festival "Biarritz en été ! " à la presse. Le nouveau rendez-vous, qui succède au Big festival, se tiendra dans les jardins de la Cité de l'océan du 20 au 22 juillet et sera dans l'esprit du lieu, décontracté et sortie de plages.

"Nous avons l'humilité qu'impose un nouvel évènement", complète Sylvie Claracq, présidente de l'Atabal, élue tout autant discrète qu'opiniâtre. Car ce festival est aussi la réussite de l'Atabal, totalement associé au nouveau rendez-vous, dans l'idée de faire le lien avec l'"écoystème" local. "Nous avons voulu un festival fédérateur pour notre territoire", un festival "attractif parce qu'authentique".

"Biarritz en été" est ainsi baptisé en référence à la chanson Roche de Sébastien Tellier, artiste dans la totale veine du festival, qui chante "rêver de Biarritz en été". Comme un roman, on imagine La Femme lui répondre en septembre à la Rat's Cup, avec sa chanson spleen de rentrée "c'est la fin de l'été".

Un village à la Milady

Une quarantaine d'artistes joueront en alternance sur deux scènes. La programmation est faite de ces sons écoutés par les surfeurs et oscille entre découvertes et valeurs déjà installées. Noms dévoilés, Phoenix, Etienne Daho, Cigarrettes After sex, Juliette Armanet, Lomepal, The Black Madonna, L'impératrice, Angèle, Agar Agar, Caballero & JeanJass, Yellow Days, Malick Djoudi ou encore Kepa. 

Le jour, un Village installé à la Milady aura vocation à honorer la culture basque, sa gastrobonhomie (circuits courts privilégiés), la culture surf et les collectifs de musiques locaux -beaucoup ont déjà été rencontrés et sollicités- le tout gratuitement.

La billetterie ouvre à midi ce 13 février. Le prix pour les trois jours est évolutif, de 83 à 113 euros, selon qu'on s'y prenne plus ou moins tôt. La soirée, qui prendra fin à 3 heures du matin, reviendra à 50 euros.

"Biarritz en été" est subventionné à hauteur de 150.000 euros par la Ville soit moitié moins que le Big Festival sur un budget total de 1,3 millions d'euros. Le site peut accueillir un maximum de 7000 personnes.