Une micro crèche bascophone va bientôt naître à Lacarre

Les travaux ont débuté en octobre 2017. La première micro crèche bascophone de Basse-Navarre devrait voir le jour début 2019. L’association Ttinka a présenté son futur fonctionnement à la presse, début janvier.

Mediabask|2018/01/25 17:10|0 iruzkin
Img_6331
L'associatio Ttinka a présenté son projet de mini crèche bascophone à la presse, début janvier. ©Iurre BIDEGAIN

Dotée de dix places, la micro crèche bascophone pourra accueillir jusqu’à onze enfants, âgés de dix semaines à six ans, à Lacarre. La gestion de la structure sera assurée par l’association Ttinka. Trois postes et demi vont être créés pour assurer son fonctionnement. Avec une amplitude horaire large puisque les enfants pourront être gardés de 7 heures à 19 heures, tous les jours. La participation des parents sera fixée en fonction de leurs revenus. La micro crèche sera également financée grâce aux subventions de la Caisse d’allocations familiales (Caf), de la MSA et de la Communauté d’agglomération Pays Basque (CAPB).

"Entièrement bascophone, avec un système en immersion modèle B, notre structure aura la particularité d’être la seule de ce type au Pays Basque intérieur" se félicite Jean-Claude Ybargaray, maire de Lacarre et président de l’association Ttinka. Par modèle B, l’édile fait référence au dispositif de labellisation lancé par l’OPLB, le Département, la Caf et la MSA. Son but est de structurer l’offre d’accueil en langue basque des crèches. Le modèle A donne le choix du français ou du basque, le modèle B est bascophone, tandis que le modèle C est bilingue. Dans le cas présent, "tous les employés seront bascophones et ne parleront qu’en basque aux enfants. Par contre, la communication avec les parents se fera dans leur langue parlée".

Une nouvelle vie pour le presbytère

L’idée d’une micro crèche est née il y a une quinzaine d’années. Alors que le dernier curé était parti du presbytère, propriété de Lacarre et Gamarthe, se posait la question du devenir de la bâtisse. "Le conseil municipal de Gamarthe voyait qu’il y avait beaucoup d’enfants dans nos villages et que les parents avaient des difficultés à trouver des moyens de gardiennage" explique Jean-Michel Bicain, maire de Gamarthe. Un projet de micro crèche a donc été soumis à la Communauté de communes de Garazi-Baigorri, à la Caf, et il a été proposé à l’Office 64 de construire des logements sociaux dans une partie du bâtiment.

L’association Mendikoa, qui avait le projet d’ouvrir une mini crèche bascophone mais qui ne trouvait pas de local, a vite été associée. Ainsi est née l’association Ttinka, en 2016. "Nos objectifs étaient de proposer aux villageois un moyen de garder leurs enfants, de défendre la langue, de proposer une dynamique dans le village, de créer des emplois, et de donner une nouvelle vie à ce presbytère" souligne Jean-Michel Bicain. Les travaux ont débuté en octobre 2017. "Si le planning est respecté, [ils] seront achevés à la fin de l’année [2018]. Avec une ouverture prévue début 2019" indique Jean-Claude Ybargaray.

Tous les participants au projet, dont la CAPB qui a depuis repris le bébé, ont d’ors et déjà hâte de voir des petits petons fouler les sols de l’ancien presbytère.