La phase de préfiguration de l'EPCI peut débuter

Samedi dernier, a été validée la composition du comité de pilotage qui mènera la phase de préfiguration vers le nouveau EPCI unique. Membres des intercommunalités actuelles et ceux du Conseil des élus travailleront ensemble.

Ximun Larre|2016/05/30 06:55|0 iruzkin
Capture_d_e_cran_2016-05-30_a_08.12.34
Les élus devront définir l'organisation du futur EPCI d'ici à la fin de l'année.©Lurraldea

Après le verdict des urnes émanant du vote des conseils municipaux de l'ensemble du Pays Basque Nord, et dans l'attente des suites du premier recours déposé auprès du ministère de l'Intérieur, la phase de préfiguration de l'EPCI prend forme. Samedi 28 mai, le conseil d'administration du Conseil des élus du Pays Basque (CEPB) et les présidents des différentes intercommunalités actuelles ont validé la composition du comité de pilotage qui mènera les travaux. Une formule qui fait consensus.

Cette composition faisait depuis plusieurs jours l'objet de débats avec en toile de fond la place accordée au CEPB. Au final, la répartition exacte des délégués par intercommunalités, présidents compris, est la suivante : huit pour l'Acba, quatre pour l'Agglomération Sud Pays Basque et deux pour chacune des huit autres intercommunalités. Feront également partie de ce comité le bureau du Conseil des élus et, avec un avis consultatif, le président du Biltzar des maires et la présidente du Conseil de développement. La décision a été votée à l'unanimité. Le volet technique sera, lui, confié aux directeurs généraux des services des différentes intercommunalités.

Jean-René Etchegarray, président du CEPB, salue la mise en place d'un "véritable consensus". Martine Bisauta, adjointe bayonnaise, parle, elle, d'un "accord politique qui respecte à la fois la légitimité des intercommunalités et celle du Conseil des élus". Le maire d'Anglet, Claude Olive, souligne pour sa part "l'idée consensuelle émanant avec les dix présidents de chaque intercommunalités", avant d'ajouter qu'"il [fallait] désormais se mettre au travail".

La présidence du comité de pilotage sera assurée par Jean-René Etchegarray, en qualité de président du Conseil des élus. La maîtrise d'ouvrage comprenant l'appel d'offre pour désigner un cabinet d'études, a été confiée, à la Communauté d'agglomération Sud Pays Basque.

La question d'un recours a évidement été évoquée. Pour Daniel Olçomendy, "il fallait lever toute ambiguïté là-dessus et se positionner clairement face à l'opinion publique". En clair, pas de place pour un éventuel recours si l'on fait partie du comité de pilotage, dorénavant.