[EN DIRECT] Manifestation pour les prisonniers à Bayonne et Bilbo

Environ 9000 personnes ont défilé dans les rues de Bayonne ce samedi 12 janvier. Largement soutenue par une diversité d’acteurs politiques, sociaux et syndicaux, la manifestation s’est tenue simultanément à Bayonne et à Bilbo.

Mediabask|12/01/2019 15:10|0 comentarios
Dwutpthxqaanoes
La manifestation se tient simultanément à Bayonne et à Bilbo. DR

La manifestation pour les prisonniers qui se déroule traditionnellement chaque début d’année à Bilbo se tient cette année encore simultanément à Bayonne, comme ce fut le cas en 2016. Une mobilisation à laquelle de nombreux acteurs politiques, syndicaux, associatifs, culturels et religieux ont apporté leur soutien. Le message qu’ils souhaitent transmettre à Paris et à Madrid : que le droit commun soit enfin appliqué aux prisonniers basques.

Alors que les Artisans de la Paix annonçaient le 14 décembre dernier le blocage des discussions avec Paris sur la question des prisonniers basques, la représentante de la Garde des Sceaux Hélène Davo a affirmé que sa porte "rest[ait] toujours ouverte", des propos confirmés par la ministre de la Justice Nicole Belloubet à l’antenne de France Bleu Pays Basque le 11 janvier.

[EN DIRECT] Neuf-mille manifestants à Bayonne

Selon le décompte de MEDIABASK et de NAIZ, ce sont 9000 personnes qui ont marché aujourd'hui dans les rues de Bayonne et 76 000 à Bilbo selon GARA et NAIZ.

Prises de parole en fin de manifestation.

La manifestation arrive à son point final, place Roland Barthes.

Les familles des prisonniers entonnent le chant "Kalera, kalera" dont le refrain dit "Hator, hator etxera" ("Rentre, rentre à la maison").

Les familles des prisonniers applaudies par les manifestants.

En tête de cortège, les acteurs culturels, la délégation politique qui mène les discussions avec le ministère de la Justice, 20 des 25 membres du conseil exécutif de la Communauté d'Agglomération Pays Basque, mais aussi le large panel d'élus ayant apporté leur soutien à cette mobilisation. Viennent ensuite les familles des prisonniers et les jeunes.

Une mobilisation nécessaire

"La mobilisation dans la rue est complémentaire des discussions qui se déroulent avec le ministère de la Justice, qui se trouvent aujourd'hui dans une impasse", témoigne l'Artisan de la paix Michel Berhocoirigoin.

Un large soutien politique

Christian Millet-Barbé, conseiller municipal à la Ville de Bayonne : "Je trouve dommage qu'on distingue les prisonniers qui sont rapprochables et ceux qui ne le sont pas. Pour moi il n'y a qu'une catégorie de prisonniers."

Anita Lopepe, porte-parole d'EH Bai : "Le chapitre de la résolution des conséquences du conflit n'est pas clos, loin de là".

Pour Lucien Betbeder, maire de Mendionde et président du Biltzar des maires du Pays Basque, "le gouvernement justifie des pressions venant de Madrid".

"Je mène ce combat pour une paix durable depuis de nombreuses années", témoigne Sylviane Alaux, ancienne députée socialiste. Les récentes déclarations du ministère de la Justice lui donnent le sentiment "que rien de bien précis n'a été fait". Pour faire avancer la question des prisonniers, elle en appelle au "courage politique" des représentants du gouvernement.

 Au Pays Basque Nord, 65 % des maires mobilisés

Le sénateur Max Brisson ne figure pas dans la liste des élus qui ont appelé à la manifestation. Il est pourtant présent à Bayonne : "J'ai hésité à participer à la manifestation, pas sur le fond car je souhaite que soient appliquées les règles qui guident la politique pénitentiaire aux prisonniers basques. J'ai hésité car la construction du processus - le désarmement, la dissolution, les rapprochements - est une oeuvre collective. Le consensus entre les acteurs politiques se construit tous les jours, même lorsqu'à un moment donné on est proche du gouvernement. Si on va trop vite, on prend le risque de s'isoler."

Les Artisans de la Paix ont indiqué que 270 élus ont appelé à la manifestation. Parmi eux, 102 maires (soit 65 % des maires du Pays Basque Nord) et 20 des 25 membres du conseil exécutif de la Communauté d’Agglomération Pays Basque.

[EN DIRECT] Pendant ce temps, à Bilbo

Selon le décompte de GARA et NAIZ, la manifestation de Bilbo a rassemblé 76 000 personnes.

Avant le départ, Autonomia Kalea déjà bien remplie.

La manifestation est sur le point de démarrer.

Les participants à la manifestation de Bilbo posent pour la presse avant le départ.

Bayonne se prépare avant le départ de la manifestation

Depuis la maison d'arrêt de Bayonne, un groupement de jeunes de tout le territoire du Pays Basque Nord rejoint le point de départ de la manifestation.

Les premiers manifestants arrivent petit à petit, au quartier Saint-Esprit.

 L’ambiance se réchauffe dans les rues de Bayonne.

Les bertsolari Amets Arzallus et Sustrai Colina ont chanté quelques heures avant le départ de la manifestation.

NOTICIAS RELACIONADAS