Il faudra montrer patte blanche

La formule payante des Fêtes de Bayonne va impliquer le déploiement de près de 600 agents privés et 250 agents municipaux pour filtrer et fouiller les bestazale. Mais c’est aussi à l’extérieur du périmètre des Fêtes que la vigilance des services de sécurité sera accrue.

Anaiz Aguirre Olhagaray|19/07/2018 12:10|0 comentarios
Guz_baionako-bestak_securite_police_imiquelestorena02
Près de 750 agents contrôleront les accès aux Fêtes de Bayonne 2018. © Isabelle MIQUELESTORENA

A partir de cette année, il faudra montrer patte blanche (et rouge) pour entrer dans l’arène des festivités bayonnaises. L’arrivée du fameux bracelet donnant accès à la fête implique un important dispositif de contrôle et de surveillance, en plus de ce qui est déjà prévu dans le cadre de la menace terroriste. Près de 600 agents privés et 250 agents municipaux assureront ainsi la sécurité sur l’ensemble des dix points d’accès aux fêtes.

Autant de portes d’entrée où, systématiquement, les bestazale seront filtrés, le port des bracelets contrôlé et les sacs fouillés. Les bouteilles en verre seront interdites dans l’enceinte des Fêtes, seules, les bouteilles en plastique seront acceptées. Celles et ceux qui n’auront pas encore retiré leur Pass pourront le faire à l’une des cinquante caisses qui seront réparties tout autour du périmètre.

Adjoint à la prévention et à la sécurité, Christian Millet-Barbé ne doute pas que tout ce dispositif engendrera de longues queues aux dix points d’accès. Le sous-préfet Hervé Jonathan indique anticiper la survenue d’éventuels "tensions ou conflits".

"Exrême vigilance" aux abords du centre-ville

Les garants de la sécurité s’attendent également à des "fêtes spontanées" en périphérie du centre-ville. Des bestazale souhaitant festoyer sans payer ou qui simplement, n’auraient pas la patience d’attendre pour retirer l'incontournable laissez-passer. La consommation d’alcool sera interdite en dehors du périmètre des Fêtes et le sous-préfet a affirmé que des agents patrouilleraient également aux abords du centre-ville. Il faudra attendre le bilan de cette édition pour tirer des conclusions sur ce nouveau modèle économique des Fêtes de Bayonne.

NOTICIAS RELACIONADAS