Catalogne : le Conseil de l’Europe reprend le gouvernement espagnol

Le Conseil de l’Europe demande au gouvernement espagnol d’enquêter sur l’action de la police du 1er octobre dernier.

MEDIABASK|11/10/2017 10:00|0 commentaires
Polizia
La police espagnole bouscule un manifestant à l'Eixample. © Jagoba MANTEROLA/ARGAZKI PRESS

Dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur espagnol, le commissaire des Droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Nils Muiznieks, a invité l’exécutif espagnol à réaliser rapidement une enquête indépendante et efficace sur les faits reprochés à sa police, lors du référendum sur l’indépendance de la Catalogne. Il estime qu’il est "d’une importance vitale" pour "prévenir tous types de tensions et violences". Le fait de clarifier la responsabilité des faits est essentiel pour préserver la confiance des citoyens envers les forces de l’ordre.

Le commissaire affirme qu’il a reçu des rapports attestant de l’usage disproportionné de la force contre des manifestants pacifiques et des personnes qui effectuaient une résistance passive vis-à-vis de l’action policière. Par ailleurs, il critique l’utilisation d’armes anti émeutes et de flash balls. Il rappelle que dans son rapport de 2013 portant sur l’Etat espagnol, il avait alerté "sur l’usage de ces armes car elles représentaient un danger évident pour la sécurité des manifestants".

Conscient de la difficulté pour la police de faire son travail dans un contexte de tensions, Nils Muiznieks défend le contrôle de l’usage de ses armes. Il incite à établir un mécanisme de recours qui concernerait tous les corps de police.

INFOS ASSOCIÉES