Herri Berri dénonce le manque de transparence sur les compteurs Linky à Saint-Jean-de-Luz

Après Bayonne, Biarritz, Anglet ou encore Arbonne, c’est désormais à Saint-Jean-de-Luz que les installateurs de compteurs Linky viennent oeuvrer. Pour le groupe municipal d’opposition Herri Berri, la mairie et Enedis ne font pas leur travail d’information. 

Mediabask|11/09/2017 13:55|0 commentaires
Med_cp_herri-berri_compteur_linky_donibane-lohizune_imiquelestorena04
Peio Etcheverry-Ainchart et Pascal Lafitte lors d'une conférence de presse le 9 septembre. © Isabelle Miquelestorena

Dans le quartier d’Ichaca à Saint-Jean-de-Luz, les premiers compteurs Linky ont commencé à fleurir à la surprise des habitants. Et pour cause : la municipalité n’a pas averti ses administrés du déploiement des petits boîtiers jaunes sur le territoire de la commune. Quant à Enedis, les membres de Herri Berri l’accusent de passer une nouvelle fois en catimini. Des courriers auraient bien été envoyés aux habitants pour les avertir du changement de leur compteur électrique, mais sans préciser qu’il s’agissait de compteurs Linky. Une situation dénoncée par l’opposition municipale.

Pour Peio Etcheverry-Ainchart, membre de Herri Berri, rien n’est encore joué : "Il faut sensibiliser la population, il n’est pas trop tard pour le faire, les installations viennent à peine de commencer." Le groupe municipal ne se positionne pas comme opposant frontal au désormais célèbre compteur jaune. Mais Peio Etcheverry-Ainchart souligne : "De nombreuses études contradictoires existent au sujet de ce compteur. Nous ne sommes pas spécialistes et ne pouvons donc pas trancher laquelle a raison. Cependant, nous serions pour appliquer le principe de précaution en l’absence de consensus clair." Il ajoute : "En tant que hommes et femmes politiques, les coûts économiques et écologiques de ces installations nous interrogent." 

Son camarade, également élu, Pascal Lafitte souhaiterait une transparence totale sur le sujet. "Nous nous devons de poser le débat. Que chacun prenne connaissance des arguments en faveur et en défaveur du Linky afin que les choix individuels qui soient faits par la suite, soient faits de manière éclairée." Mais selon lui : "Sur ce sujet, comme sur d’autres, la communication de la mairie est faite a minima et ne permet pas aux personnes de se positionner sur le sujet." 

L’association écologique Bizi ! a également prévu une réunion publique avec un spécialiste du sujet le 24 octobre à la grillerie du port de Saint-Jean-de-Luz.

INFOS ASSOCIÉES