Les consultations à venir au coeur des Journées internationales de Corte

Les référendums catalan et kanak ont été abordés lors des dernières rencontres des indépendantistes célébrées en Corse.

Goizeder TABERNA|10/08/2017 23:45|0 commentaires
20170805_171529
Les représentants des différents peuples sans Etat ont exposé leur situation. DR

Se pencher sur les défis que les mouvements indépendantistes devront relever dans les prochains mois, tel est l’objet des Journées internationales de Corte. Polynésiens, Kanaks, Guyannais, Catalans, Bretons, Sardes et Basques y ont été reçus par les Corses du parti Corsica Libera, le 5 et 6 août derniers.

La consultation de Catalogne prévue en octobre, puis celle de Kanaky annoncée pour l’automne suivant, ont suscité de l’intérêt. "Dans le cas kanak, nous sommes dans un processus de résolution qui s’appuie sur le principe d’autodétermination", relève Xabi Larralde, militant de Sortu et de EH Bai, présent à ces journées. Signés en 1989, les accords de paix avaient été suivis d’une modification de la Constitution, mais la date de la consultation a été régulièrement repoussée.

Elle aura lieu trente ans après la fin du conflit et elle sera suivie de près par les indépendantistes de l’Hexagone, alors que la situation sur place a évolué entre temps. Les indépendantistes demandent à l’Etat français de prendre les dispositions pour que les listes électorales soient régularisées. Une question qui a également été soulevée par l'Onu.

En tout cas dans l’île de beauté, les "journées" avaient un air de célébration après l’obtention par les nationalistes de trois députés en juin dernier, à travers la coalition Pè a Corsica. Déjà en 2015, les élections à l’Assemblée de corse leur avaient été favorables. Celles de décembre seront regardées avec intérêt, d’autant que les départements corses vont disparaître le 1er janvier prochain et un nouveau cadre institutionnel va être mis en place.

INFOS ASSOCIÉES