L'Ethnopôle basque se penche sur la construction d'un portail de la culture basque

A peine créée, l’Ethnopôle basque organise son premier colloque ce vendredi 19 mai. Au coeur du débat : quels sont les usages des ressources culturelles numériques tant du grand public que des acteurs du monde culturel ? Un premier pas vers l’émergence d’un portail de la culture basque.

Mediabask|19/05/2017 08:05|0 commentaires
Ber_cp_colloque_ethnopole_basque_baiona_imiquelestorena03
L'Ethnopôle basque est porté par l’institut culturel basque et l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). ©Isabelle MIQUELESTORENA

L’Ethnopôle basque (1) ne perd pas de temps. Porté par l’institut culturel basque et l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), il s’est déjà mis au travail et réunit demain acteurs du monde culturel et numérique dans un même lieu, le Musée basque de Bayonne. Le but de ce colloque inaugural : plancher sur les usages des ressources culturelles par les acteurs de la culture et le grand public.

Cette journée doit être une première pierre à la création future d’un "portail de la culture basque". Ce portail rassemblerait en un même espace toutes les ressources culturelles, fonds documentaires, travaux de recherche… éparpillés sur la toile. Une porte ouverte sur la culture basque que pourrait s’approprier chacun.

Si le coeur du projet peut être inscrit noir sur blanc sur le papier, encore faut-il étudier tous les enjeux et les défis à sa construction. Quelle pertinence ? Quels contenus ? Pour quelles cibles internautes ? Quelles implications juridiques sur le droit à la propriété ou les doits d’auteurs ?…

S'adapter aux besoins

Autant de questions qui seront posées au cours de trois tables rondes programmées. Avec le matin, deux rencontres, l'une sur le retour d’expériences de portails dédiés à la culture qui existent déjà, la seconde sur les stratégies mises en place pour s’adapter aux usages et besoins du public. Enfin l’après-midi, les intervenants se pencheront sur la relation entre ressources numériques et création ou comment favoriser l’exploitation par les artistes des fonds documentaires. Les connaissent-ils, les exploitent-ils, en ont-ils besoin ?

L’Ethnopôle travaille sur un thème de recherche-action bien précis : le rapport "patrimoine création", en particulier dans les domaines de la danse, du chant, de la musique et de la langue. Sa volonté première est "d’étudier la manière dont le patrimoine basque peut être réinvesti dans le vécu quotidien de la culture et de la création artistique", précise l'Institut culturel basque.

Le colloque ouvert au public débutera à 9h30 pour se terminer par une synthèse de Denis Laborde de l’EHESS à 17 heures. Une traduction simultanée sera assurée en basque et français. Cette journée sera diffusée en direct sur le site www.eke.eus.

 (1) Le label ethnopôle est octroyé à un organisme capable d'enrichir la recherche sur le patrimoine culturel immatériel et de proposer des orientations culturelles de transmission et de valorisation. Chaque ethnopôle développe une recherche-action particulière.