Les socios de l’Aviron Bayonnais contre la fusion… à Paris

Si les supporteurs bayonnais sont plutôt hostiles à l’opération, ils concèdent qu’elle rendrait leur fin de saison plus intéressante.

Bénédicte SAINT-ANDRE|15/03/2017 15:30|0 commentaires
Guz_aviron_mairie_bobedme107
Les joueurs de l'Aviron Bayonnais lors de la remontée © Bob Edme

Les socios bayonnais n'ont pas la mémoire sélective. Et d’entendre les Moscato, Harinordoquy ou autres Lombard s’ériger contre la fusion des clubs franciliens au nom des histoires des deux clubs les fait quelque peu sourire. Que n’avaient-ils pas la même lecture lors du désormais célèbre épisode de la fusion basque !

Paris ou non, eux tiennent leur première ligne. Dans un communiqué, ils soulignent que cette fusion "représente – comme le représentait le projet de fusion AB/BO – tout ce que nous détestons dans ce rugby professionnel. Un rugby où les enjeux sportifs sont relégués au second plan, loin derrière les enjeux financiers. Un rugby qui privilégie ses actionnaires même si pour cela il faut abandonner ses propres couleurs, son maillot, son stade".

Cela dit, ils reconnaissent également que l’épisode recouvre pour eux un enjeu crucial. Pour l’heure au plus que conditionnel- les joueurs du Stade français sont en grève illimitée,  et les arbitrages fédéral et amateur n’ont pas été rendus -l’Aviron pourrait en effet passer de 18 à 5 points du maintien.

Une réunion se tiendra demain sur le sujet entre les deux présidents du club et les associations de supporters. Des supporters persuadés que le Top 14 revêt beaucoup plus d’intérêt malgré les difficultés qu’une descente en Pro D2. Reste qu’un partenaire préférera être vu victorieux en pro D2 qu’éternel perdant en Top 14. De la difficulté de concilier intérêt privé et enjeux purement sportifs.