La côte basque en vigilance orange 'vagues-submersion' demain

Demain, mardi 28 février, Météo France a placé l'ensemble de la côte des Pyrénées-Atlantiques en vigilance orange "vagues-submersion", toute la journée. Soit de 4 h à 21 h.

Caroline MALCZUK|27/02/2017 17:10|0 commentaires
Capture_d_e_cran_2017-02-27_a_15
Vigilance orange sur toute la côte Atlantique, demain. ©Météo France

La vigilance orange "vagues-submersion" est déclenchée lors de la conjugaison de deux phénomènes en bord de mer : de fortes vagues et de grande marées. Ce qui sera le cas demain, le long de la côte basque. Sept départements sont concernés par cette alerte dans l'Hexagone.

Avec des risques "d'inondations sévères et rapides du littoral, des ports et des embouchures de fleuves et rivières" mais aussi des vagues destructrices capables d'"endommager des infrastructures côtières par effet mécanique et provoquer des envahissements d'eau par projection" prévient Météo France. Un phénomène à prendre au sérieux donc.

Des conseils à suivre

La ville d'Anglet n'a pas attendu longtemps pour donner des conseils. De manière générale, elle conseille d'éviter, dans la limite du possible, "de circuler en bord de mer à pied ou en voiture". Et si ce n'est pas possible autrement, elle encourage à conduire "avec précaution" en limitant la vitesse et en ne s'engageant pas "sur les routes exposées à la houle ou déjà innondées".

Mais elle adresse des précautions plus spécifiques à l'attention des habitants du bord de mer, des plaisanciers, des professionnels de la mer ainsi que des baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs. Tous sont à retrouver, en bas de l'article, ici. Et à lire scrupuleusement.

Pour faire bref, demain ne sera pas du tout la journée pour piquer une tête ou hisser les voiles.

Des sacs de sable

La ville de Biarritz, quant à elle, a activé le niveau 3 de son dispositif « Risques vagues submersion », jusqu’au 2 mars inclus. Il se caractérise par le dégagement du quai de la Grande Plage, la fermeture des accès aux sites exposés Prudence et la création de deux lignes de sacs de sable. Liés par sangles, ces sacs ont pour mission de résister à l’impact des vagues les plus fortes.

Elle a interdit l'accès à neuf sites : le phare, la promenade Winston Churchill, le quai de la Grande Plage, le parvis sud du casino, le Rocher de Basta, les digues du Port des pêcheurs, la perspective du Rocher de la Vierge et le niveau bas du Port Vieux.