Les Artisans marchent à la solidarité

Les organisateurs de la marche en faveur des prisonniers basques ont reçu une aide généreuse venue de toutes parts. Les Artisans de la paix prendront la route ce mercredi avec 200 kilos de nourriture offerte à l’arrière du véhicule.

Goizeder TABERNA|2017/12/06 08:15|0 iruzkin
Gar_mikel-berasaluze_laguntzaile_bagoaz_baiona01
Plusieurs maraîchers ont offert des veloutés pour les participants à la marche des prisons. © Isabelle MIQUELESTORENA

Le camion est arrivé à bon port, à Vitry-sur-Seine. Ce mercredi matin, les bénévoles vont le décharger. Cinq cent sachets de thé, 20 kilos de café, 30 kilos de fromage, 84 litres de velouté, de la charcuterie, des trousses de pharmacie… la liste est longue. En tout, 200 kilos de nourriture et du matériel donnés par des chefs d’entreprise locaux pour l’organisation de la marche des prisons, prévue du 7 au 9 décembre, en région parisienne. Un élan de solidarité qui ne s’arrête pas au Pays Basque.

Deux jours avant la manifestation "Paix en Pays Basque : et maintenant les prisonniers", près de 200 marcheurs vont relier les établissements pénitentiaires de Réau, Fleury-Mérogis et Fresnes à pied. Les Artisans de la Paix, organisateurs de la manifestation, assureront la restauration et l’hébergement pour ceux qui se sont préalablement inscrits. Petits-déjeuners, piques-niques et soupers seront à leur charge.

Les producteurs locaux ont donc été sollicités et la réaction a été naturellement généreuse. "Certains fournisseurs nous ont même conseillés d’augmenter les quantités", raconte Mikel Berasaluze, responsable de la logistique. Le fromage, lui, est offert tranché. Des détails qui facilitent les choses lorsqu’il faut mettre en place un "campement".

La Ville de Vitry-sur-Seine a mis à disposition le gymnase. A 800 kilomètres du Pays Basque, les Artisans ont trouvé la porte ouverte. Depuis le début, la municipalité communiste a fait preuve de bonne volonté. Sa culture de la solidarité y est certainement pour quelque chose. En retour, les organisateurs ont invité les élus à l’apéritif, vendredi soir. Vins et charcuteries du Pays Basque ont fait le voyage aves les bénévoles.

Catalyseur de ce mouvement

Le réseau tissé dans la région ces dernières années a également facilité les choses. La Conférence pour la paix organisée à l’Assemblée nationale en 2015 a été le catalyseur de ce mouvement. Les relations avec les services de l’Etat et les mairies, le repérage, la recherche de matériel ou de soutiens politiques, chacun apporte, à sa manière, sa pierre à l’édifice. Les membres de la maison des Basques de Paris y participent activement, mais plus de 20 personnes d’horizons différentes le font également. Ils font eux aussi partie des Artisans de la paix. Des Artisans qui ont dépassé les frontières du Pays Basque.

ERLAZIONATUTAKO ALBISTEAK