De nouveaux ingénieurs de l'Estia prêts à rêver

Le 18 novembre se tenait à la Gare du midi, à Biarritz, la cérémonie de remise des diplômes des nouveaux ingénieurs de l’Estia. Cette année, ils sont 220 à avoir décroché le précieux sésame. 

MEDIABASK|2017/11/21 11:00|0 iruzkin
Med_claudie_haignere_estia_4295
Le discours de Claudie Haigneré, marraine de la promotion 2017, lors de la remise des diplômes de l'Estia a été particulièrement salué. © Aurore Lucas

Sous les yeux de nombreux parents, les étudiants de l’Estia de la promotion 2017 ont défilé sur la scène pour se voir remettre le papier et le béret signant leur entrée dans le monde des ingénieurs diplômés. Cette année, la marraine de la promotion était Claudie Haigneré, ancienne astronaute qui continue de travailler au sein de l’Agence Spatiale Européenne. 

Le parcours exemplaire de la marraine de la promotion est appelé à servir d’exemple aux jeunes diplômés. L’astronaute a rappelé que "lorsque l’on est en orbite à 400 kilomètres de la terre, on a nécessairement un autre point de vue sur les choses". Elle a appelé les nouveaux ingénieurs à ne jamais se départir de "la curiosité et la créativité qui sont au moins autant nécessaires que les savoir-faire qu'[ils ont] acquis durant [leurs] études".

Son combat pour la parité dans les études scientifiques a trouvé écho dans la salle. Elle a regretté que la proportion de femmes à l’Estia soit insuffisante. Thème repris par le président de l’association des anciens élèves qui a déclaré : "Dans un monde en mouvement constant, on ne peut pas se permettre de se passer de la moitié des talents." 

Claudie Haigneré n’a pas seulement été astronaute, elle a également occupé des postes politiques sous les gouvernements Raffarin au début des années 2 000. Elle travaille actuellement sur un projet pour construire un village sur la lune. C’est à travers son exemple qu’elle a pu déclarer aux jeunes diplômés : "Faites de grands rêves."