L’océan en horizon au Second Jeudi

Lyse Fournier expose actuellement à la galerie du Second Jeudi à Bayonne. Baptisée Fugit (fuite,  en latin), sa démonstration est celle d’une prise de vue d’une étendue en mouvement.

Laurent PLATERO|mediabask|0 iruzkin
171116_culture_lyse
© Z Studio

Des impressions sur grandes feuilles de papiers roulées, présentées debout au centre de l’espace. Les images sont des vagues ou des surfaces marbrées, une représentation de lignes semblables, d’une sorte d’élan. Lyse Fournier expose actuellement à la galerie du Second Jeudi à Bayonne. Baptisée Fugit (fuite,  en latin), sa démonstration est celle d’une prise de vue d’une étendue en mouvement.

“Elle travaille beaucoup avec les éléments naturels. C’est un jeu de trompe l’œil. Il y a une idée de paradoxe entre le marbre et le papier, ou entre l’eau et le papier”, explique Aude Noguès, du Second Jeudi. Les piliers photographiques installés donnent un air de labyrinthe. Le visiteur les contourne, il est tenté de slalomer entre eux.

Sur les murs, de part et d’autre, des impressions poursuivent le jeu de fuite : trois petits carrés de verre de dix centimètres représentent un liquide bleu, des gouttes prêtes à être analysées au microscope. En face, des plaques de plexiglass imprimées fixent des vagues, comme des ondes soulevant la surface de l’océan, arrêtées dans leur mouvement.

L’eau, thème central
“Les plexis sont des premières fois en termes de proposition. Elle manipule les images. Ce sont des jeux d’inversion, de figure de style. Cela recrée une sorte de paysage”, précise Aude Noguès. L’artiste travaille à Bordeaux. Cette exposition “aquatique” répond parfaitement à la proposition de la ville de Bayonne, de travailler un mois de la photo en novembre sur le thème de l’eau.

— Exposition visible les samedis 18 et 25 novembre, de 14 heures à 19 heures,
au 42 quai des Corsaires. Entrée libre.