150 000 euros acquittés pour la libération de Carme Forcadell

Le juge de la Cour suprême a ordonné la libération de la présidente du Parlement catalan. Sa caution a été réglée ce vendredi 10 novembre matin.

Mediabask|2017/11/10 13:45|0 iruzkin
Via_catalana_barcelona_plac_a_catalunya_67
Carme Forcadell ©Wikimedia Commons

À l’issue de son audition, hier soir, devant la Cour suprême espagnole, la présidente du Parlement catalan Carme Forcadell avait été placée en détention provisoire et transférée à la prison d’Alcala-Meco. Ce matin, son avocat a finalisé les procédures de paiement de sa caution, fixée à 150 000 euros par le juge Pablo Llarena. Suite au dépôt de la somme, celui-ci a ordonné la libération de Forcadell, qui n’est plus qu’une question d’heures.

L’Assemblée nationale catalane (ANC) avait indiqué qu’elle allait régler le montant. Tout comme les cautions des quatre autres membres du bureau du Parlement. Lluís Corominas, Lluís Guinó, Anna Simó y Ramona Barrufet ont eux été libérés sous une caution de 25 000 euros. Interdits de quitter l’État espagnol, ils ont remis leur passeport devront se présenter chaque semaine au tribunal. Carme Forcadell devrait être soumise à ces mêmes conditions à sa sortie. En revanche, Joan Josep Nuet a lui été libéré sans injonctions.

Tous sont accusés de rébellion, sédition et détournement de fonds. Mais le juge de la Cour suprême, Pablo Llarena, a été particulièrement sévère avec Carme Forcadell pour son rôle "principal" dans le processus d’indépendance et le "leadership" qu’elle a exercée dans "chacune" des phases. Pourtant, Carme Forcadell et au moins trois membres du bureau du parlement avaient déclaré dans leur dernier plaidoyer qu’ils renonçaient à la voie unilatérale de l’indépendance.

ERLAZIONATUTAKO ALBISTEAK