Le tour des prisons pour se faire entendre

Pendant 24 jours, Bagoaz, Sare et Etxerat traverseront le territoire français pour alerter de l’urgence à s'emparer du dossier des prisonniers basques.

MEDIABASK|2017/10/05 08:10|0 iruzkin
Guz_sare_etxerat_prisons_tour_baiona_imiquelestorena03
Le représentant d'Etxerat Urtzi Errazkin a présenté l'initiative soutenue par Bake Bidea et les Artisans de la paix. © Isabelle MIQUELESTORENA

Ils vont relier 20 prisons dispersées dans le territoire français. Du 16 novembre au 9 décembre, des représentants de mouvements de défense des droits des prisonniers basques vont se déplacer de ville en ville. Ils porteront dans chacune d’elles un message d’urgence pour résoudre ce volet du processus de paix.

Sur les 316 prisonniers basques, 68 se trouvent en territoire français. Si la loi en vigueur était appliquée 43 d’entre eux seraient en liberté, a rappelé le représentant d’Etxerat Urtzi Errazkin. Il a également repris le chiffre des personnes mortes sur les routes des prisons, 16 en tout, pour dénoncer la politique d’éloignement appliquée sur ces détenus.

La caravane parcourra 4 000 kilomètres en s’arrêtant dans les prisons où se trouvent des détenus basques et dans huit grandes villes : Toulouse, Marseille, Lyon, Poitiers, Nantes, Rennes, Lille et Paris. La dernière étape coïncidera avec la manifestation en faveur des prisonniers basques.

Rencontres avec les acteurs locaux

Organisé par les associations Bagoaz, Sare et Etxerat ce tour de France sera l’occasion de sensibiliser les citoyens grâce au partenariat de la Ligue des droits de l’homme. A chaque étape, des rencontres avec les acteurs locaux et la presse sont prévues.

Les trois promoteurs de l’initiative ont relayé l’appel à la manifestation organisée par les Artisans de la paix à Paris, le 9 décembre, et l’assemblée générale pour l’organiser qui se tiendra le 7 octobre à Louhossoa.