Entre Bayonne et le Cameroun, il n’y a qu’une convention

L’hôpital de Douala, au Cameroun, et le Centre hospitalier de la côte basque ont renforcé leur coopération en signant une convention, ce mardi 3 octobre. Trois patients camerounais pourront être opérés chaque année au Pays Basque.

Caroline MALCZUK|2017/10/04 14:55|Iruzkin 1
Med_cooperation_hopital_cameroun_douala_baiona_imiquelestorena01
Une coopération existe depuis plusieurs années entre les deux centres hospitaliers, notamment dans le domaine de l’oncologie et de l’hématologie. ©Isabelle MIQUELESTORENA

Une convention a été signée mardi après-midi entre le directeur du Centre hospitalier de la côte basque, Michel Glanes, celui de l’hôpital général de Douala (Cameroun), Dr Belley-Priso, et la présidente de l’association On Hem le Cameroun, Dr Banos. Une délégation camerounaise était en visite à Bayonne pour l’occasion.

Les deux établissements coopèrent depuis plusieurs années, notamment dans le domaine de l’oncologie et de l’hématologie. Une convention avait déjà été signée en 2016. Plusieurs professionnels de santé camerounais ont ainsi pu venir se former dans les services du centre hospitalier de Bayonne.

Cette nouvelle convention, valable deux ans, développe et étend cette collaboration. Avec un projet phare : la prise en charge de patients camerounais à Bayonne. "Le centre hospitalier de la Côte basque s’engage à prendre en charge un maximum de 3 patients par an dans le secteur de la chirurgie. À cet effet, un protocole spécifique devra être conclu en amont de la prise en charge pour établir le cadre médical, juridique et financier de ces interventions" est-il écrit dans l’article 2.

Les deux établissements s’appuieront sur l’action conduite par l’association On Hem le Cameroun, basée à Bayonne. Créée il y a 7 ans, elle a vocation à apporter information, aide et soutien aux malades en oncologie et hématologie du Cameroun, à aider à la formation du personnel soignant camerounais, ou encore à permettre l’accueil des patients chez des membres et sympathisants de l’association, en France ou au Cameroun. Parmi d'autres missions.