Douze heures pour la paix à Louhossoa

Le 30 septembre prochain douze heures de concerts et de spectacles sont programmées en faveur du processus de paix, à Louhossoa. A l'origine de cette journée : les acteurs culturels.

Mediabask|2017/09/12 00:15|0 iruzkin
Guz_bake-bidea_prentsaurrekoa_cp_12hpourlapaix_luhuso_imiquelestorena06
Les acteurs culturels organisent douze heures de concerts et de spectacles en faveur de la paix. © Isabelle Miquelestorena

Le 30 septembre prochain à Louhossoa, les acteurs culturels du Pays Basque organisent 12 heures de concerts, spectacles et bertsu en faveur du processus de paix. Le lieu n'est pas choisi au hasard car c'est dans ce village que le 16 décembre 2016 s'étaient déroulées les arrestations de personnes issues de la société civile, au moment où elles s'apprêtaient à détruire des armes d'ETA.

Mais au-delà de ce symbole, l'objectif de ces douze heures pour la paix est double. Les organisateurs veulent mobiliser les gens et ainsi véhiculer un message de soutien envers les prisonniers basques et les personnes oeuvrant pour la paix. Mais à travers cette initiative organisée en partenariat avec Bake Bidea, ils veulent également récolter de l'argent. Il servira à organiser la grande mobilisation du 9 décembre à Paris.

"Il y en aura pour tous les goûts" assure Etxe, une des personnes interpellées à Louhossoa et artiste à l'origine de l'événement. Concerts, bertsu, spectacles... "Nous voulons vraiment que des familles entières se joignent à nous". En tout cas, tout est fait pour que cette journée soit synonyme de fête populaire. Un chapiteau sera installé à la place du village. A l'intérieur et de chaque côté il y aura une scène.

Une centaine d'artistes a répondu présent à cette occasion. Willis Drumond, Aire Ahizpak, la compagnie de danse Elirale... Tous viennent de leur propre initiative sans demander d'argent. Cependant, les organisateurs souhaiteraient réunir 200 bénévoles pour organiser cet événement. Pour l'instant, le chiffre espéré n'est pas atteint. "Les personnes qui veulent nous donner un coup de main peuvent s'inscrire sur le site artisantsdelapaix.eus", avance Etxe plein d'espoir en attendant le 30 septembre.